Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Quatre jeunes arrêtés par la SQ pour des alertes à la bombe

Quatre jeunes âgés de 16 et 17 ans ont été arrêtés relativement à des menaces proférées la semaine dernière contre des écoles des régions de l'Outaouais et d'Ottawa, a confirmé la Sûreté du Québec (SQ) en fin de journée, mercredi.

Les individus, originaires de Wakefield, Chelsea et L'Ange-Gardien, devaient comparaître au palais de justice de Gatineau en fin de journée mercredi, selon la SQ. Ils devaient alors être accusés de méfaits.

La SQ indique que ces arrestations concernent les menaces formulées les 28 et 29 octobre en Outaouais; elle ne peut tracer un lien pour l'instant entre ces cas et les appels à la bombe contre plusieurs écoles du Québec et de l'Ontario, mardi.

Le ministre de la Sécurité publique, Pierre Moreau, était lui aussi resté très prudent, plus tôt mercredi, soutenant que les quatre arrestations avaient été effectuées relativement aux événements de la semaine dernière.

M. Moreau a ajouté que les policiers poursuivaient leur enquête sur les menaces visant quelque 80 établissements scolaires québécois, qui se sont finalement avérées non fondées.

Le groupe «Sceptre Rouge» a menacé mardi de faire sauter des bombes s'il n'y avait pas d'issue au conflit entre Québec et le syndicat des professeurs qui se bat contre les compressions en éducation.

Les procès les plus ridicules de l'histoire

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.