NOUVELLES
03/11/2015 13:34 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

USA: les ventes auto au plus haut en une décennie, Volkswagen patine

Le scandale Volkswagen ne nuit pas à l'industrie automobile américaine qui a enregistré une croissance insolente des ventes en octobre, alors que le groupe allemand piétine.

Au total, 1,45 million de véhicules ont été vendus en octobre aux Etats-Unis, selon les données compilées et annoncées mardi par le cabinet spécialisé Autodata. Cela représente une hausse de 13,6% sur un an.

En rythme annualisé et données corrigées des variations saisonnières, les ventes de voitures s'élèvent à 18,24 millions d'unités écoulées.

"C'est un nouveau plus haut depuis une décennie", souligne la banque Barclays, ajoutant que ces ventes "suggèrent que les dépenses privées se portent bien" et au-delà la consommation.

La renaissance du marché automobile américain est en effet confortée, selon les analystes, par une meilleure conjoncture économique et de bas prix de l'essence à la pompe sur fond de chute des prix du pétrole.

Le gallon d'essence (3,78 litres) à la pompe valait en moyenne 2,28 dollars en octobre, selon le site spécialisé aaa.com, contre 3,18 dollars à la même période en 2014.

Du "Big Three" (General Motors, Ford et FCA US) aux groupes automobiles nippons Toyota, Honda et Nissan, les grands constructeurs ont affiché pour la plupart leurs meilleures ventes d'octobre depuis 2001, avec des progressions toutes au-dessus de 10%.

Mais Volkswagen, qui a avoué mi-septembre avoir équipé 11 millions de voitures dans le monde d'un logiciel capable de fausser les résultats des tests antipollution, n'en profite pas.

Le colosse aux douze marques n'a écoulé que 30.387 véhicules, en progression de 0,24% seulement pour une part de marché d'environ 3%.

Les ventes de la compacte Jetta, un des modèles les plus vendus sur le continent américain, ont plongé de 36,1%, tandis que celles de la berline Passat, une autre locomotive des ventes, ont chuté de 24,6%. La marque haut de gamme Audi tire son épingle du jeu, avec un bond de 16,8% à 17.700 véhicules.

"En cette année de boom des ventes automobiles, aucun constructeur ne devrait être soulagé d'enregistrer une performance stable sur une année mais c'est le mieux que Volkswagen puisse espérer", fait valoir l'analyste Jessica Caldwell. Selon elle, tant que VW n'aura pas annoncé de solution pour les voitures dont les moteurs ont été truqués, ses ventes devraient rester "molles".

Depuis lundi, le groupe allemand fait face à de nouvelles accusations des Etats-Unis, qui estiment qu'il a violé les normes d'émission de gaz polluants également avec des moteurs diesel 3 litres des marques Audi, Porsche et Volkswagen. Il a immédiatement démenti.

- Le "Big Three" devant -

GM a vendu 262.993 véhicules en octobre, en hausse de 16% sur un an. La marque Chevrolet établit son meilleur mois d'octobre depuis plus d'une décennie, grâce à ses modèles de SUV Silverado et Colorado.

Chez Ford, le pickup F-150 justifie sa réputation de best-seller avec un bond de 95% des ventes permettant un bond de 13% de nouvelles immatriculations à 213.938 unités.

FCA US (ex-Chrysler), le troisième constructeur américain, a vendu quant à lui 195.545 véhicules au cours du dernier mois, en hausse de 14,7% sur un an. Comme depuis plus de deux ans, la marque Jeep est la locomotive des ventes avec un bond de 33%, tandis que les marques Chrysler (+1%) et Fiat (+1%) mettent fin à un cycle baissier.

Le constructeur japonais Toyota, présent depuis de nombreuses années aux Etats-Unis, a pour la première fois vendu 200.000 véhicules en octobre, contre 194.255 attendus. Il attribue ce succès à une forte demande pour ses gros SUV Highlander et RAV4.

Nissan a écoulé, lui, 116.047 véhicules, en hausse de 12,5% contre des estimations de 112.357 unités.

Le bras de fer dans le haut de gamme entre les "grosses allemandes" a tourné à l'avantage de Mercedes-Benz (+3,7% à 32.472 véhicules) contre BMW (-6,6% à 33.591). L'écart se resserre en termes de parts de marché entre les deux: 2,3% pour BMW et 2,2% pour Mercedes.

Enfin, le constructeur californien de véhicules électriques de luxe Tesla a vu ses ventes bondir de 33,3% à 2.200 unités, dans un segment à la peine en raison de la baisse des prix de l'essence.

lo/jld/faa

VOLKSWAGEN

NISSAN MOTOR

GENERAL MOTORS

TOYOTA MOTOR

FORD MOTOR

BAYERISCHE MOTOREN WERKE AG

PASSAT

FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!