NOUVELLES
03/11/2015 03:30 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

Un journaliste pakistanais tué par des inconnus armés

Un journaliste pakistanais a été tué mardi par des assaillants armés non identifiés dans le nord-ouest instable du pays, a indiqué la police, dans une région où les reporters sont régulièrement pris pour cible par des islamistes armés.

Zaman Mehsud, 40 ans, a été tué dans le district reculé de Tank, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa.

"Zaman Mehsud conduisait sa moto lorsque des hommes armés, qui l'attendaient le long de la route, ont ouvert le feu", le blessant mortellement, a indiqué à l'AFP un officier de police de Tank, Rasool Shah.

Le journaliste couvrait, pour trois journaux en ourdou, le district du Waziristan du Sud et ses environs.

Un autre responsable gouvernemental, Zafrul Islam, a confirmé le meurtre, indiquant que Zaman Mehsud avait été touché par cinq balles, dont une dans la tête.

La police n'a pas précisé le mobile du crime, mais les journalistes de la région travaillent sous la menace constante d'insurgés islamistes, notamment les talibans.

La toute puissante armée est également accusée de harceler voire de tuer des journalistes, par l'entremise de ses puissantes agences de renseignement.

Selon un rapport de l'ONU publié lundi, au Pakistan, au moins 71 journalistes et autres employés des médias ont été tués dans l'exercice de leurs fonctions depuis 2001.

Le rapport critique l'impunité entourant ces crimes, classant le Pakistan au cinquième rang des pays comptant le plus de cas non résolus de violences contre des journalistes.

Ce meurtre est la quatrième attaque contre des employés de médias ces trois derniers mois, après deux meurtres à Karachi (sud) en septembre, et une attaque contre un journaliste qui a été blessé par balles à Peshawar, la grande ville du nord-ouest.

la-mas/sjd/ia/cnp/ros

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!