NOUVELLES
03/11/2015 05:02 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

Turquie: 3 militants kurdes tués dans des affrontements avec la police dans le sud-est (officiel)

Trois militants kurdes ont été tués mardi dans le sud-est à majorité kurde de la Turquie lors d'affrontements avec les forces de l'ordre, deux jours après le triomphe électoral du parti du président Recep Tayyip Erdogan, a-t-on appris de sources concordantes.

Deux jeunes militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) sont morts dans la province d'Hakkari, près de la frontière irakienne, lors d'une opération de la police pour démanteler des barricades, a-t-on appris auprès des services de sécurité.

Un autre jeune de 22 ans a été tué dans la ville de Silvan, dont trois quartiers ont été soumis depuis l'aube à un strict couvre-feu, a indiqué le bureau du gouverneur de la province de Diyarbakir dans une déclaration.

L'état-major de l'armée turque a annoncé mardi avoir bombardé la veille des positions du PKK en Turquie et dans le nord de l'Irak.

Ces opérations interviennent alors que le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) a largement remporté dimanche les élections législatives avec 49,4% de suffrages et regagné contre tous les pronostics la majorité absolue des sièges au Parlement perdue à peine cinq mois plus tôt.

Pendant toute la campagne, le Premier ministre sortant et chef de l'AKP Ahmet Davutoglu et le président Erdogan ont fait campagne sur une ligne très ferme contre le PKK.

Les combats meurtriers entre le PKK et les forces de sécurité turques ont repris fin juillet dans le sud-est à majorité kurde de la Turquie, faisant de nombreuses victimes. Ils ont fait voler en éclat le fragile processus de paix engagé à l'automne 2012 pour mettre un terme à ce conflit, qui a fait plus de 40.000 morts depuis 1984.

str-pa/cr/

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!