POLITIQUE
03/11/2015 11:21 EST | Actualisé 03/11/2015 11:22 EST

Justin Trudeau pourrait nommer une demi-douzaine de ministres québécois dans son cabinet

Le gouvernement Trudeau devrait nommer une demi-douzaine de ministres du Québec, selon le Globe and Mail.

Les députés montréalais Stéphane Dion et Marc Garneau hériteront sans aucun doute d’un ministère. Les recrues Mélanie Joly et Jean-Yves Duclos pourraient eux aussi être nommés ministres par Justin Trudeau.

Difficile de prédire, toutefois, qui seront les deux autres ministres québécois.

Le chef libéral dévoilera son cabinet des ministres à la cérémonie d’assermentation à Rideau Hall, mercredi matin. Tout indique qu’il sera plus féminin et plus diversifié, tout en étant de plus petite taille.

Trudeau devrait annoncer de 28 à 30 ministres, avait révélé le HuffPost Canada. En comparaison, le cabinet de Stephen Harper comptait 39 membres.

Les libéraux ont fait élire 183 députés au pays, dont 40 au Québec. Il s’agit de la première fois que la Belle Province envoie une majorité de ses députés sur les bancs du gouvernement depuis plus de 20 ans.

Depuis 1993, les Québécois avaient plutôt voté en bloc pour des partis d’opposition - le Bloc québécois, puis le NPD en 2011.

La difficile tâche de constituer un cabinet n’a rien d’inviable. Trudeau devra représenter de façon équilibrée les régions, les groupes ethniques, les religions, en plus d’assurer la parité hommes-femmes.

Il avait toutefois promis, le soir de son élection, que le Québec ferait un « retour en force au gouvernement canadien ».

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Un nombre record de députés des Premières nations en 2015 Voyez les images