NOUVELLES
03/11/2015 05:26 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

Michelin annonce la fermeture de trois usines en Europe (hors France)

Le fabricant de pneus Michelin a annoncé mardi la fermeture d'ici fin 2016 de son usine de Fossano en Italie, et celle de sa filiale Pneu Laurent à Oranienburg en Allemagne, et projette de fermer d'ici mi-2018 celle de Ballymena au Royaume-Uni.

Près de 1.500 salariés au total sont concernés par ces fermetures. "Pour financer ces projets de réorganisation, le groupe Michelin enregistrera une provision d'environ 280 millions d'euros en charges non récurrentes dans ses comptes consolidés au 31 décembre 2015", indique le groupe dans un communiqué.

En Allemagne, "Pneu Laurent, filiale du Groupe Michelin prévoit de fermer d'ici fin 2016 son usine d'Oranienburg et de concentrer l'ensemble de son activité sur son site français d'Avallon", détaille Michelin dans un communiqué. Cette usine emploie 180 personnes.

En Italie, la fermeture de l'usine de Fossano s'inscrit dans un vaste plan de réorganisation des activités de l'entreprise, "soutenu par un investissement de 180 millions d'euros", souligne Michelin, au profit des sites de Cuneo, qui compte plus de 2.000 salariés, et d'Alessandria, qui compte plus de 800 salariés.

Par ailleurs, le réseau logistique de Michelin sera transformé, pour se rapprocher de ces deux sites. En conséquence, "le magasin de Tribano, qui emploie 28 salariés, sera fermé d'ici fin 2017", précise Michelin.

Au total, 578 personnes sont concernées par la réorganisation des activités dans ce pays d'ici 2020.

Le Royaume-Uni fait également l'objet d'une réorganisation. Michelin projette de fermer d'ici mi-2018 l'usine de Ballymena (Ulster), qui compte 860 salariés.

En revanche, un investissement de 85 millions d'euros d'ici 2020 doit bénéficier aux usines de Dundee (855 salariés) et Stoke-on-Trent (260 salariés). Ces investissements "entraîneront la création de 110 emplois", assure Michelin.

Le groupe explique souffrir, "depuis plusieurs années, (d'un) contexte concurrentiel et (de) la crise économique (qui) ont durablement affecté le marché européen des pneumatiques, en particulier le marché des pneus poids lourd neufs et rechapés", c'est-à-dire réparés en reconstituant la couche de caoutchouc.

Michelin emploie plus de 65.000 salariés en Europe, et ses 40 sites industriels représentent 40% de l'activité du groupe.

Par ailleurs, en Inde, Michelin "renonce temporairement" à son projet d'usine génie civil de Chennai, qui avait déjà été suspendu en 2013, et "enregistrera dans ses comptes 2015 une charge non récurrente d'environ 75 millions d'euros".

jul/fka/ros

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!