NOUVELLES
03/11/2015 05:42 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

Les policiers américains accentuent la pression sur Quentin Tarantino

Les appels de divers corps policiers au boycottage du film Hateful Eight, de Quentin Tarantino, mettent de la pression sur l'un des plus grands réalisateurs de Hollywood dont le film, grandement attendu, sera à l'affiche au mois de décembre.

Dans les derniers jours, un nombre grandissant de corps policiers a encouragé la population à ne pas se déplacer pour visionner le nouveau film du célèbre cinéaste. La controverse a gonflé après que le réalisateur ait participé à une manifestation contre la brutalité policière.

Après les polices de New York, du New Jersey, de Chicago, de Philadelphie et de Los Angeles, c'était au tour de l'Association nationale des organisations policières de joindre ce mouvement de protestation à l'égard du réalisateur.

Ces protestataires lui reprochent certains propos avancés lors d'une marche contre la brutalité policière, à Brooklyn, le 24 octobre dernier.

Par communiqué, le regroupement demande aux policiers de ne plus travailler en marge de projets de Quentin Tarantino, que ce soit de faire la circulation aux abords d'un plateau de tournage ou encore de veiller à la sécurité des sites.

« Les policiers doivent se mobiliser pour envoyer un message fort et clair que les propos haineux du réalisateur à leur endroit sont inacceptables », pouvait-on y lire.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!