NOUVELLES
03/11/2015 10:44 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

Le président taïwanais rencontrera son homologue chinois samedi

TAIPEI, Taïwan — D'anciens adversaires historiques se rencontreront samedi. Le président de Taïwan s'entretiendra avec son homologue de la Chine, le point culminant d'un effort de plusieurs années pour rétablir les relations entre le deux territoires malgré la méfiance persistante de plusieurs Taïwanais.

Le président taïwanais Ma Ying-jeou discutera avec le chef d'État chinois Xi Jinping à Singapour pour «échanger des idées» sur leurs relations, mais aucune entente ne sera signée, a tenu à préciser le porte-parole du président Ma, Charles Chen, dans un communiqué transmis mercredi.

Les représentants des deux territoires ne se sont jamais rencontrés depuis que les nationalistes de Tchang Kaï-chek ont perdu la guerre civile contre les communistes de Mao Tsé-toung, en 1949, et que les nationalistes se sont rétablis sur l'île taïwanaise par la suite. Les deux territoires sont gouvernés séparément depuis ce temps.

Les dirigeants taïwanais et chinois ne se sont jamais formellement adressé la parole depuis que M. Ma, le président nationaliste depuis 2008, a mis de côté les hostilités du passé pour organiser des rencontres entre certains représentants inférieurs des deux territoires. Ils ont depuis conclu 23 ententes sur le transport, le commerce et l'investissement — amenant Taïwan à se rapprocher de son puissant voisin, la deuxième économie mondiale.

L'annonce a été faite pendant la nuit; le gouvernement chinois n'avait pas encore réagi à la nouvelle et des porte-paroles ne pouvaient pas être contactés pour la commenter.

M. Ma se retirera l'année prochaine alors qu'il termine son deuxième mandat. Depuis l'année dernière, plusieurs Taïwanais ont critiqué le gouvernement pour ses rapprochements trop étroits avec l'administration chinoise. Ils craignent que la Chine puisse se servir de ces relations économiques pour étendre son influence sur l'île.

Les deux présidents se rencontreront pour «solidifier les relations de Taïwan avec (la Chine) et conserver le statu quo (à Taïwan)», précise le communiqué, faisant référence à la fragile «indépendance de fait» à Taïwan.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!