NOUVELLES
03/11/2015 12:40 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

Le candidat républicain Donald Trump expose ses idées dans un nouveau livre

NEW YORK — Le candidat à l'investiture républicaine Donald Trump a lancé un nouveau pamphlet politique, mardi, où il expose certaines de ses idées, mais il demeure encore difficile de savoir comment il mettrait en place ces mesures s'il parvenait à être élu président des États-Unis.

M. Trump a présenté son nouveau livre, appelé «Crippled America» («Amérique paralysée», en français), en grande pompe à la Trump Tower de New York, où il vit, mène sa campagne et gère ses affaires.

Des centaines de personnes attendaient à l'extérieur de l'édifice avant l'aube pour se procurer le livre et se le faire dédicacer par le célèbre milliardaire devenu politicien. Pendant la journée, la file s'étendait sur plusieurs rues du quartier Midtown.

M. Trump a qualifié son ouvrage de «percutant», où les choses sont dites «comme elles le sont». Peu modeste, il a souligné que ses livres se vendaient déjà «comme des petits pains chauds».

Le manifeste politique, qui se lit comme une version exhaustive des discours que l'homme d'affaires a livrés à travers le pays depuis quelques mois, tente de démontrer que M. Trump a une expérience et des qualifications uniques, loin de celles de politiciens traditionnels.

Ce lancement coïncide avec un changement de ton dans la campagne républicaine, alors que le politicien, qui trônait en premier dans les sondages, doit maintenant se mesurer à de la compétition.

Bien que M. Trump se garde bien de nommer ses adversaires dans son livre, il a tenu à dire au lancement qu'il était temps pour certains d'entre eux de se retirer de la course.

«Il y a beaucoup trop de monde! Si une personne fait campagne pour quatre ou cinq mois et qu'elle est à zéro, un ou deux pour cent, elle devrait partir», a-t-il expliqué.

Tous les livres de politiciens présentent généralement en couverture une photo du candidat où il apparaît souriant, sympathique et présidentiel. Or, la couverture du livre de M. Trump le montre avec les sourcils froncés et l'air renfrogné.

«C'est une photo terrible, horrible et affreuse. Mais quand on parle d'une Amérique paralysée, et qu'on parle des problèmes qu'on a, je ne peux pas afficher un grand sourire», a-t-il soutenu.

Contrairement aux autres candidats, M. Trump a rarement fait des bains de foule dans des cafés ou des restaurants pour parler à ses électeurs, mais il semblait à l'aise en signant ses livres, mardi. Il a serré des mains, demandant aux gens combien de temps ils avaient attendu, tout en apposant violemment sa signature illisible avec un marqueur noir.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!