NOUVELLES
03/11/2015 08:28 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

L'arrivée d'un gouvernement libéral au pouvoir n'inquiète pas TransCanada

MONTRÉAL — La direction de TransCanada (TSX:TRP) ne se formalise pas de l'élection à Ottawa d'un gouvernement libéral qui, à son avis, n'aura pas de répercussions à long terme pour ses deux principaux projets d'oléoducs.

Aux États-Unis, l'entreprise vient de demander une suspension temporaire de sa demande d'autorisation pour son projet Keystone XL, alors qu'au Canada, elle pourrait voir une modification du cadre réglementaire.

Pendant la campagne électorale, le chef libéral Justin Trudeau avait plaidé pour moderniser l'Office national de l'énergie (ONÉ), sans toutefois nécessairement s'opposer au projet Énergie Est.

Cela ne change rien pour TransCanada, selon son président et chef de la direction, Russ Girling, qui a rappelé mardi que ce n'était pas la première fois que la société assistait à un changement de gouvernement au Canada.

En conférence téléphonique à l'occasion du dévoilement des résultats du troisième trimestre, il n'a pas voulu s'avancer sur les conséquences de potentiels changements à certaines façons de faire de l'ONÉ.

Déjà, la mise en service de ce projet, dont les coûts ont été revus à la hausse à près de 12 milliards $, a été reportée à 2020.

TransCanada, qui dit continuer à évaluer d'autres sites au Québec pour construire un terminal pétrolier, prévoit soumettre ses documents concernant le tracé de l'oléoduc d'ici la fin de l'année.

Quant à Keystone XL, si la demande de suspension temporaire est accordée, elle pourrait avoir plusieurs conséquences.

Cela pourrait entre autres permettre au premier ministre désigné Justin Trudeau de commencer du bon pied sa relation avec le président américain Barack Obama, qui s'est montré plus d'une fois réticent au projet porté par le premier ministre sortant Stephen Harper.

Sans dire ce qu'il attendait de M. Trudeau dans ce dossier, le grand patron de TransCanada s'est contenté de rappeler que le secteur des ressources était «très important» pour le pays.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!