NOUVELLES
03/11/2015 07:47 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

François Hollande en Corée mercredi, pour parler climat et innovation

François Hollande sera mercredi en Corée du sud, dans la foulée de son déplacement en Chine, pour la première visite d'un chef d'Etat français en quinze ans, centrée sur la coopération dans l'économie numérique et le climat.

Cette visite officielle, qui intervient à l'occasion du 130e anniversaire des relations diplomatiques et de l'année culturelle France-Corée 2015-2016, vise en particulier à augmenter les investissements croisés des start-ups coréennes et françaises.

La France, qui est le deuxième pays investisseur de l'UE en Corée, souhaite à cette occasion donner "un nouvel élan" au partenariat bilatéral en renforçant le dialogue politique, diversifiant les relations économiques et développant la coopération dans les domaines universitaires, scientifiques, culturels....

M. Hollande sera accompagné d'une délégation de chefs d'entreprises et de plusieurs ministres (Affaires étrangères, Ecologie, Finances, Culture).

Cette visite s'inscrit aussi dans la perspective de la Conférence de l'Onu sur le climat (30 novembre - 11 décembre), qui doit réunir à Paris 195 pays pour tenter d'arracher un accord universel et contraignant permettant d'enrayer la hausse des températures.

Le président français vient en particulier chercher auprès de Séoul un allié de poids dans les négociations finales avant le lever de rideau de la COP21, notamment lors du G20 à Antalya (Turquie) mi-novembre.

La Corée du sud, qui abrite le Fonds vert pour le climat (mécanisme financier de l'Onu sur les changements climatiques), peut en effet être un pays facilitateur entre les pays les plus industrialisés du G7 et les grands pays émergents les plus réticents à un accord à Paris.

La Corée du sud est le premier pays d'Asie à avoir mis en place un marché national du carbone, en janvier 2015. Elle a également publié sa contribution à la lutte contre le réchauffement climatique en annonçant, en juin dernier, une réduction de 37% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport à un scénario constant.

Après un dépôt de gerbe au Mémorial du cimetière national de Corée, accompagné par trois vétérans coréens du Bataillon français de Corée, le président rencontrera des start-ups françaises et coréennes avant de participer à une table ronde sur le climat et la croissance.

Sera notamment présent à cette table ronde le nouveau président du Giec (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat dont les travaux font référence dans les négociations climatiques), le sud-coréen Lee Hoesung, que François Hollande a récemment accueilli à l'Elysée.

Avec son homologue Mme Park Geun-Hye, il ouvrira ensuite des forums économique et universitaire, avant de conclure sa visite par une cérémonie officielle à la présidence de la République coréenne et de signer des accords.

blb/abk

blb/

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!