NOUVELLES
03/11/2015 10:53 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

Espagne: le groupe chinois Rastar prendra 80% de l'Espanyol Barcelone

Le groupe chinois Rastar a annoncé mardi qu'il allait prendre le contrôle de l'Espanyol Barcelone, en difficulté financière, dont il possèdera au final plus de 80%, illustrant l'intérêt croissant des investisseurs asiatiques pour le football européen.

Rastar a trouvé un accord avec plusieurs actionnaires du club afin de "racheter entre 45,1% et 56% des actions de l'Espanyol au prix de 78 euros par action", a indiqué dans un communiqué boursier ce groupe spécialisé dans les jouets, les jeux vidéos et les modèles réduits.

A la suite de cette acquisition, Rastar injectera jusqu'à 45 millions d'euros dans l'Espanyol, ce qui portera le montant total de l'opération à environ 64 millions d'euros, ajoutait-il dans cette même déclaration à la Bourse de Shenzhen.

Yang Nong, secrétaire du conseil d'administration du groupe, a précisé mardi à l'AFP que cette injection de liquidités prendra la forme d'une émission de nouvelles actions par l'Espanyol. A l'issue de quoi, Rastar "possèdera plus de 80%" du club catalan, a insisté M. Yang.

Quadruple vainqueur de la Coupe du Roi (1929, 1940, 2000 et 2006) et deux fois finaliste de la Coupe de l'UEFA (1988 et 2007), l'Espanyol a été fondé en 1900, un an seulement après le FC Barcelone.

Mais le club 10e de la Liga 2014-2015 a toujours souffert sportivement de la comparaison avec son glorieux voisin. Et sa situation financière est précaire, la presse espagnole faisant état de dettes auprès du Trésor public espagnol et de certains fournisseurs.

- 'Croître avec le club' -

Dans une interview au quotidien catalan Sport, le président de Rastar, Chen Yansheng, a justement souligné que sa priorité était le rétablissement des comptes.

"Le principal problème qu'affronte le club est le financement, nous le savons depuis le début. Que les gens soient rassurés, nous sommes persuadés de pouvoir le résoudre et de pouvoir croître avec le club", a souligné M. Chen, n'excluant pas à terme de viser une qualification en Ligue des champions.

Mardi, Rastar a annoncé avoir accordé un prêt de 12 millions d'euros au club "pour régler les dettes envers le Trésor public".

Les deux actionnaires espagnols ayant conclu un accord avec Rastar, Daniel Sanchez Llibre et son entreprise Tevimore, ne possèdent directement qu'une petite part du club, mais se sont portés garants pour la vente de parts d'autres actionnaires, a expliqué Yang Nong.

"C'est une occasion à ne pas manquer. Avec le groupe Rastar, nous avons la garantie de la stabilité et un grand projet. Nous serons parmi les quatre ou cinq premières équipes de Liga", a réagi M. Llibre qui, selon Yang Nong, "contrôlait de facto" le club.

Selon les termes de l'accord, Rastar rachètera 5% supplémentaires des parts existantes au cours des quatre prochaines années, au même prix.

L'arrivée de Rastar constitue un nouveau cas de rachat d'un club de football européen par des capitaux étrangers, quelques mois après l'entrée au capital de l'Atletico Madrid du conglomérat chinois Wanda, qui a acquis en mars dernier 20% des parts du club madrilène pour environ 45 millions d'euros.

En 2014, le magnat singapourien Peter Lim a pris le contrôle du club de Valence, lui aussi lourdement endetté, pour un investissement estimé par la presse à au moins 300 millions d'euros.

jed-jug/ple/mam/sk

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!