BIEN-ÊTRE
02/11/2015 10:14 EST | Actualisé 02/11/2015 10:15 EST

Gérer son stress comme les stars, c'est facile, il suffit de méditer

AFP

Mieux-être, sérénité, prise de recul, équilibre personnel… Dans un monde où la maîtrise du temps, la recherche de vitesse et d’efficacité sont un rendez-vous quotidien, ces mots sont de plus en plus présents parmi les préoccupations du grand public. Et c’est sans doute parce qu’elle s’adresse à ces préoccupations que la méditation de pleine conscience fait de plus en plus d’adeptes, tirant dans son sillage de nombreux succès d’édition ou des applications comme Petit BamBou. Témoins de ce phénomène, des personnalités d’horizons très différents, du sport au monde des affaires en passant par la musique ou le cinéma, attestent de l’impact que la méditation a eu dans leur vie personnelle ou professionnelle.

Un retour vers soi-même et le présent

Méditer, c’est d’abord revenir au présent. Dans la vidéo ci-dessous, le journaliste et producteur de télévision français Frédéric Lopez raconte comment, d’un naturel plutôt anxieux, il s’est tourné vers la méditation de pleine conscience pour se recentrer sur "la seule chose qui existe: ici et maintenant". Il rapporte aussi, en toute simplicité, comment il a commencé à observer sa "météo intérieure", et comment cette pratique lui a "appris à se sentir bien."

Dans un métier pourtant très différent, le joueur de tennis Novak Djokovic témoigne d’une expérience similaire. Et la pression, il connaît : numéro 1 mondial depuis plusieurs années, le joueur serbe dispute régulièrement les finales des tournois les plus prestigieux de la planète, sous les yeux du public et des caméras. Il a fait de la méditation un moyen de rester serein sous la contrainte : "J’observe mes pensées négatives et les laisse passer en me concentrant sur l’instant présent. (…) Cela m’aide à baisser le volume dans mon cerveau. Imaginez combien cela peut être important pour moi au milieu d’une rencontre en Grand Chelem!"

Un espace où l’intuition s’épanouit

La méditation n’est pas seulement une affaire d’artistes ou de sportifs. Dans le monde des affaires, nombreuses sont les personnalités de premier plan qui mettent à profit ces techniques dans leur travail.

Steve Jobs, le visionnaire cofondateur d’Apple, en parlait volontiers comme d’un moyen de ménager une place à l’intuition dans son esprit : "Si vous vous asseyez dans une attitude d’observation, vous allez remarquer combien votre esprit est bavard. Et si vous essayez de le calmer, cela ne fait d’abord qu’empirer les choses, mais avec le temps, vous finissez par y parvenir (…) — c’est le moment où votre intuition commence à s’épanouir. Vous voyez les choses plus clairement, vous êtes plus dans le présent."

La cofondatrice du Huffington Post, Ariana Huffington, va plus loin en suggérant que les analystes de Wall Street posent aux patrons ce genre de question : "Oui, je vois que vous générez du profit… Mais dans quel état sont vos employés?" Pour cette femme politique et femme d’affaires active sur de nombreux fronts, "la réduction du stress et la méditation de pleine conscience ne sont pas qu’un moyen d’être plus heureux et en meilleure santé, ce sont aussi des avantages compétitifs prouvés pour toute entreprise qui s’en soucie." Une vision qui souligne à quel point la méditation peut nous aider à aborder plus sereinement, donc plus efficacement, les tâches que nous entreprenons chaque jour.

Des bienfaits à l’échelle d’une vie

Au-delà du bien-être professionnel, méditer est une démarche qui s’inscrit bel et bien dans la durée. L’acteur et réalisateur Clint Eastwood, par exemple, parle d’un exercice au long cours : "je la pratique depuis 40 ans — et je pense que c’est un magnifique outil que l’on peut utiliser contre le stress. Je pense qu’il y a assez d’études qui prouvent que cela peut être profitable à tout un chacun. Pourquoi aurais-je continué si longtemps sinon?"

Un point de vue que relaie avec éloquence le musicien Paul McCartney, célébrissime guitariste des Beatles : "Dans les moments de folie, la méditation m’a aidé à trouver des moments de sérénité — et je me dis qu’elle pourrait bien proposer, aux jeunes d’aujourd’hui, un havre de calme dans un monde qui ne l’est pas tellement (…). C’est un cadeau qu’on s’offre pour la vie, auquel on peut faire appel à tout moment."

Il n’y a pas que les stars…

La liste pourrait être bien plus longue encore : Jessica Alba, Paulo Coelho, Emma Watson… Mais au fait, à part leur célébrité, qu’est-ce qui rassemble toutes ces personnalités d’âges, de parcours et de métiers si différents? N’est-ce pas le besoin qu’ils expriment tous, sous une forme ou sous une autre, de gérer la pression à laquelle leur vie les soumet? D’attaquer sereinement les défis du quotidien? De se reconnecter à soi-même dans un environnement anxiogène ou dispersif?

Et au fond, n’est-ce pas ce à quoi nous aspirons tous? L’exposition médiatique ne change rien à l’affaire : sur les stades et dans les espaces de travail ouverts, sur scène, sous l’œil des caméras, à l’école ou dans le cadre plus discret du foyer familial, nous sommes tous soumis aux mêmes exigences de réussite, aux mêmes questionnements sur nous-mêmes. Un signe que la pratique de la méditation ne s’adresse pas à l’animal social en nous, mais bien à ce que nous avons de plus fondamental, de plus commun — peut-être même, de plus humain.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Réduire son niveau de stress (presque) sans effort Voyez les images