NOUVELLES
01/11/2015 07:19 EST | Actualisé 01/11/2015 08:03 EST

Les Alouettes rateront les éliminatoires à la suite d'un revers de 40-22

PC/Jason Franson

EDMONTON _ C'est maintenant officiel. Les Alouettes rateront les éliminatoires pour la première fois depuis le retour de l'équipe à Montréal en 1996.

La formation montréalaise, qui avait absolument besoin d'une victoire pour maintenir ses espoirs d'accéder aux éliminatoires, s'est inclinée 40-22 face aux Eskimos d'Edmonton, sacrés champions de la section Ouest de la LCF.

Les Eskimos (14-4) ont complété leur saison régulière en signant une huitième victoire d'affilée, une première pour eux en 33 ans. Disposant d'une semaine de congé la semaine prochaine, ils disputeront leur prochain match le 22 novembre.

Pour leur part, les Alouettes (6-11) ont vu leur séquence de 19 présences d'affilée en éliminatoires _ la deuxième plus longue dans l'histoire de la LCF _ prendre fin.

Le quart-arrière Mike Reilly a complété trois passes de touché à Derel Walker, qui a établi un record pour le nombre de passes captées en une saison pour une recrue.

Les Eskimos se sont rapidement emparés d'une avance de 10-0 en marquant à leurs deux premières possession de ballon. Sean Whyte a réussi un botté de précision de 32 verges et Reilly a rejoint Walker avec une passe de six verges dans la zone des buts.

Les Alouettes ont répliqué au début de deuxième quart pour réduire l'écart à 10-7 quand B.J. Cunningham a marqué le premier de ses deux touchés sur une passe de quatre verges de Kevin Glenn.

Avec quatre minutes à jouer à la première demie, Glenn y allé d'un long jeu de 37 verges à Fred Stamps.

Les locaux ont réduit l'écart à 14-13 avant de retraiter au vestiaire pour la demie à la suite d'une autre placement de Whyte.

Les Alouettes tiraient de l'arrière 26-22 à mi-chemin au quatrième quart quand ils se sont retrouvés à la porte des buts. Mais Tanner Marsh a échappé le ballon juste avant de franchir la ligne et Otha Foster a recouvré le ballon dans la zone des buts. Ce jeu a coupé les jambes de la formation montréalaise.

Le directeur général et entraîneur-chef Jim Popp n'a pas accompagné l'équipe à Edmonton pour des raisons médicales (labyrinthite) et c'est le coordonnateur offensif Noel Thorpe qui a pris les commandes en son absence.