NOUVELLES
31/10/2015 05:36 EDT | Actualisé 31/10/2016 01:12 EDT

Une députée de l'opposition sud-africaine congédiée pour un message sur Facebook

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud — Le principal parti d'opposition de l'Afrique du Sud a chassé de ses rangs une importante députée après qu'elle eut partagé sur Facebook un texte faisant l'éloge d'un leader de l'apartheid.

Dans un communiqué publié tard vendredi soir, l'Alliance démocratique (DA) a annoncé que la carte de membre de Dianne Kohler-Barnard avait été révoquée.

En septembre, Mme Kohler-Barnard avait republié sur le populaire réseau social un message réclamant le retour de P.W. Botha, qui a été président de l'Afrique du Sud durant l'apartheid.

La politicienne s'est excusée et a assuré avoir immédiatement supprimé la publication dès qu'elle avait réalisé que cette dernière chantait les louanges de Botha.

Le parti a aussitôt sommé Dianne Kohler-Barnard de comparaître devant un comité de discipline interne, déclarant que son geste était indéfendable et qualifiant Botha de tyran.

La DA, qui s'inspire majoritairement du mouvement blanc anglophone anti-apartheid, a déployé beaucoup d'efforts pour attirer les électeurs noirs.

Décédé en 2006, P.W. Botha a dirigé l'Afrique du Sud pendant plus d'une décennie durant l'apartheid.