NOUVELLES
31/10/2015 09:23 EDT | Actualisé 31/10/2015 09:24 EDT

Internationaux Patinage Canada: Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, les danseurs en or

PC/Jonathan Hayward

Les Canadiens Kaitlyn Weaver et Andrew Poje ont retrouvé une place familière, celle de la plus haute marche d'un podium, alors qu'ils ont remporté samedi l'épreuve de danse des Internationaux Patinage Canada, à Lethbridge en Alberta.

Les Ontariens, médaillés d'or de chacune des compétitions auxquelles ils ont participé l'an dernier avant leur troisième place aux Championnats du monde, en mars, ont inscrit un pointage de 173,79.

Leur performance, au son de la pièce de Max Richter « On the Nature of Daylight », a totalement subjugué les spectateurs réunis au Centre Enmax.

« Nous avons encore l'impression d'avoir des comptes à régler, a affirmé Weaver. Nous tenons toujours à revenir des Championnats du monde avec une médaille d'or. Point final. Il s'agit donc d'une grande source de motivation pour nous cette saison. »

Weaver et Poje ont facilement devancé le tandem américain formé de Maia et Alex Shibutani, soeur et frère, qui a enregistré un cumulatif de 168,36 points.

Le bronze est allé au duo russe d'Ekaterina Bobrova et de Dmitri Soloviev.

« Nous n'avons toujours pas réalisé tous nos objectifs, a ajouté Poje. Nous savons que nous méritons d'être au sommet, et nous voulions prouver à tous, mais surtout à nous-mêmes, que nous pouvons être les meilleurs, meilleurs que ce que nous pensons pouvoir être. »

Le couronnement de l'Américaine

L'Américaine Ashley Wagner a pour sa part remporté la médaille d'or de l'épreuve féminine.

Patinant à la musique de Moulin Rouge, Wagner, triple championne des États-Unis, a terminé avec un pointage de 202,52 points. Elle a offert un programme lbre quasi parfait, marqué de sept triples sauts.

« Il s'agissait d'un entraînement pour moi et d'une occasion de tester le programme sous pression en vue des championnats national et mondial, et sur lesquels je me concentre principalement », a expliqué Wagner.

« De livrer une telle performance et d'inscrire une telle marque, avec les erreurs que j'ai commises, je pense qu'il s'agit d'un bon signe pour la saison à venir. Et pour moi, il s'agira de regarder devant et de reproduire ce programme à répétition », a-t-elle conclu.

La championne du monde en titre, la Russe Elizaveta Tuktamysheva, septième après le programme court, a pris le deuxième rang avec un total de 188,89 points. La Japonaise Yuka Nagai s'est classée troisième avec un cumulatif de 172,92.

Une mauvaise journée

La meilleure canadienne a été l'Ontarienne Gabrielle Daleman, qui a conclu la compétition en cinquième place. La Québécoise Véronik Mallet a terminé en neuvième position.

La favorite canadienne, Kaetlyn Osmond a éprouvé beaucoup d'ennuis. Elle a chuté à quatre reprises lors de son programme glissant de la 4e à 11e position.

L'athlète de 19 ans effectue un retour à la compétition, après avoir été victime d'une fracture à la jambe qui l'a tenue à l'écart pendant la totalité de la dernière saison.

« Il semble que ce n'était pas ma journée », a laissé tomber Osmond, deux fois lauréate du titre canadien.

Osmond a connu une semaine difficile, s'écrasant contre la rampe lors d'un entraînement jeudi avant de tomber lourdement lors du programme court de vendredi.

« Physiquement, je me suis déjà sentie mieux, a admis Osmond. La semaine a été difficile... Je me suis prêtée à beaucoup de traitements pendant que j'ai été ici. Je suis certaine que c'était dans mon subconscient pendant la durée du programme. »