NOUVELLES
31/10/2015 07:40 EDT | Actualisé 31/10/2016 01:12 EDT

Daniel Barenboïm lance un appel au monde pour accueillir les réfugiés syriens

Le grand chef d'orchestre israélo-argentin Daniel Barenboïm a lancé un appel au monde samedi pour accueillir les réfugiés syriens sur la route de l'exil, au cours d'une conférence de presse à Genève.

"L'Europe à elle seule" ne peut pas accueillir tous les réfugiés syriens, "le reste du monde doit participer, notamment le monde arabe", a déclaré le chef d'orchestre quelques heures avant un concert à Genève "pour l'entente des civilisations et des droits de l'homme", à l'ONU, en présence du Secrétaire général des Nations unies Ban ki-Moon.

"Dans mon pays, l'Argentine, il y a 3 communautés de Syriens, une musulmane, une chrétienne et une juive, chacune d'elle serait heureuse d'accueillir des réfugiés", a-t-il ajouté.

Le chef d'orchestre a encore rappelé que sa famille avait trouvé refuge en Argentine, à la fin du 19ème siècle, en fuyant les pogroms de Russie.

"J'espère que l'Argentine fera le nécessaire pour accueillir ces réfugiés", a-t-il conclu.

Par ailleurs, évoquant le conflit israélo-palestinien, M. Barenboïm a indiqué qu'il n'avait "pas la solution, autrement je ne serai pas ici, mais à Jérusalem, c'est une question très complexe".

Selon lui, le conflit n'a que trop duré, et il est temps que l'ONU "fasse pression pour résoudre le conflit".

Le chef d'orchestre a choisi Mozart pour le programme de ce concert, qui sera diffusé en Eurovision le 10 décembre prochain, à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'homme.

Le chef dirigera le West-Eastern Divan Orchestra, dont il est le co-fondateur et qui se compose de musiciens d'Israël, de Palestine et d'autres pays arabes.

L'orchestra jouera trois symphonies composées par Mozart en 1788, trois ans avant sa mort à l'âge de 36 ans, la symphonie 39, la symphonie 40 et la symphonie 41, connue sous le nom de la symphonie Jupiter.

Daniel Barenboïm et son orchestre se sont engagés à participer au Concert pour la paix et les droits de l'homme des Nations unies à Genève pour les quatre prochaines années.

L'orchestre Divan a été fondé en 1999 et est basé à Séville en Espagne.

Le concert à Genève aura lieu dans la salle des droits de l'homme de l'ONU dont la coupole, une impressionnante voute aux tons bleutés, a été réalisée par l'artiste espagnol Miquel Barcelo, qui a voulu représenter la mer et ses mouvements.

Depuis 2014, cette salle accueille le concert qui commémore chaque année la Journée internationale des droits de l'homme.

mnb/st