NOUVELLES
31/10/2015 13:59 EDT | Actualisé 31/10/2016 01:12 EDT

Ashley Wagner triomphe, Kaetlyn Osmond chute

L'Américaine Ashley Wagner a remporté samedi la médaille d'or de l'épreuve féminine des Internationaux Patinage Canada, à Lethbridge en Alberta.

Patinant à la musique de Moulin Rouge, Wagner, triple championne des États-Unis, a terminé avec un pointage de 202,52 points. Elle a offert un programme lbre quasi parfait, marqué de sept triples sauts.

« Il s'agissait d'un entraînement pour moi et d'une occasion de tester le programme sous pression en vue des championnats national et mondial, et sur lesquels je me concentre principalement », a expliqué Wagner.

« De livrer une telle performance et d'inscrire une telle marque, avec les erreurs que j'ai commises, je pense qu'il s'agit d'un bon signe pour la saison à venir. Et pour moi, il s'agira de regarder devant et de reproduire ce programme à répétition », a-t-elle conclu.

La championne du monde en titre, la Russe Elizaveta Tuktamysheva, septième après le programme court, a pris le deuxième rang avec un total de 188,89 points. La Japonaise Yuka Nagai s'est classée troisième avec un cumulatif de 172,92.

Une mauvaise journée

La meilleure canadienne a été l'Ontarienne Gabrielle Daleman, qui a conclu la compétition en cinquième place. La Québécoise Véronik Mallet a terminé en neuvième position.

La favorite canadienne, Kaetlyn Osmond a éprouvé beaucoup d'ennuis. Elle a chuté à quatre reprises lors de son programme glissant de la 4e à 11e position.

L'athlète de 19 ans effectue un retour à la compétition, après avoir été victime d'une fracture à la jambe qui l'a tenue à l'écart pendant la totalité de la dernière saison.

« Il semble que ce n'était pas ma journée », a laissé tomber Osmond, deux fois lauréate du titre canadien.

Osmond a connu une semaine difficile, s'écrasant contre la rampe lors d'un entraînement jeudi avant de tomber lourdement lors du programme court de vendredi.

« hysiquement, je me suis déjà sentie mieux, a admis Osmond. La semaine a été difficile... Je me suis prêtée à beaucoup de traitements pendant que j'ai été ici. Je suis certaine que c'était dans mon subconscient pendant la durée du programme. »