POLITIQUE
30/10/2015 03:02 EDT | Actualisé 30/10/2015 04:41 EDT

L'ex ministre Rona Ambrose veut devenir chef intérimaire des conservateurs

CP

Les députés albertains Rona Ambrose et Mike Lake se lancent dans la course à la direction intérimaire du Parti conservateur du Canada.

Mme Ambrose, qui était jusqu'à tout récemment ministre de la Santé, est la cinquième candidate officiellement déclarée dans cette course pour remplacer Stephen Harper comme chef de l'Opposition officielle aux Communes, le temps de tenir une course à la direction du parti. Le premier ministre sortant a laissé savoir dès le soir du scrutin qu'il ne serait plus chef du parti mais qu'il demeurerait député de Calgary-Heritage.

Mike Lake, qui a été secrétaire parlementaire et élu pour la première fois en 2006, est le sixième candidat qui souhaite devenir chef intérimaire. Il estime que le Parti conservateur n'ont pas su vanter leur bilan.

Le nouveau chef intérimaire devrait être choisi lors de la première réunion du caucus conservateur, la semaine prochaine à Ottawa. Jusqu'ici, quatre autres députés ont posé leur candidature pour le poste: les anciens ministres Rob Nicholson, Diane Finley, Candice Bergen et Erin O'Toole.

Mme Ambrose, qui a occupé huit portefeuilles depuis sa première élection en 2006, plaide qu'elle a une réputation de parlementaire courtoise en Chambre, et que le parti a justement besoin d'adopter un ton plus respectueux. Selon elle, le chef intérimaire devra aussi s'assurer d'une forte présence dans les médias pour concurrencer Justin Trudeau à ce chapitre.

Mme Ambrose, âgée de 46 ans, estime qu'elle a l'énergie requise pour parcourir le pays afin de rallier les bénévoles et regarnir les coffres du parti, alors que les conservateurs devront lancer une autre course pour se donner un chef permanent, puis se préparer déjà pour le prochain scrutin, dans quatre ans.

Le caucus devra aussi décider la semaine prochaine si les sénateurs pourront participer à l'élection du chef intérimaire.

En vertu de modifications à la Loi sur le Parlement du Canada, adoptées en juin dernier sur proposition du député conservateur Michael Chong, seuls les parlementaires élus peuvent dorénavant choisir leur chef intérimaire. Par contre, les statuts du Parti conservateur prévoient que le nouveau chef intérimaire est élu par les membres du caucus - députés et sénateurs.

Mme Ambrose, elle, croit que les sénateurs ne devraient pas être exclus de l'élection du nouveau chef intérimaire.

L'exécutif national du Parti conservateur mettra sur pied un comité pour organiser la course à la direction du chef permanent, établir les règles et fixer la date de l'élection du successeur de Stephen Harper.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST