NOUVELLES
29/10/2015 08:41 EDT | Actualisé 29/10/2015 08:53 EDT

Syrie: quatre ans d'efforts pour tenter de régler le conflit

De nombreuses initiatives ont été prises sur la crise syrienne, objet de nouveaux pourparlers internationaux jeudi à Vienne, mais toutes les tentatives de règlement de ce conflit qui dure depuis 2011 ont jusqu'à maintenant échoué.

Initiatives arabes

2 novembre 2011 : La Ligue arabe fait part d'un accord avec la Syrie sur un plan prévoyant notamment un arrêt des violences, la libération des détenus et le retrait de l'armée des villes.

Aucune des clauses n'est respectée. Dans les semaines qui suivent, la Ligue suspend la participation de la Syrie et lui applique des sanctions d'une ampleur inédite au sein de l'organisation panarabe.

Début 2012, Damas ferme la porte à toute solution arabe et se dit déterminé à en finir avec la révolte populaire réprimée dans le sang.

Plan Annan

12 avril 2012 : Une trêve, dans le cadre du plan de l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan, vole en éclats au bout de quelques heures.

Genève I

30 juin 2012 : À Genève, le Groupe d'action (États-Unis, Chine, Russie, France et Royaume-Uni ainsi que la Turquie et des pays arabes) s'accorde sur les principes d'une transition, avant de diverger sur son interprétation.

Washington estime que cet accord - qui ne sera jamais appliqué - ouvre la voie à l'ère "post-Assad", Moscou et Pékin réaffirment qu'il revient aux Syriens de déterminer leur avenir.

Accord américano-russe sur les armes chimiques

14 septembre 2013 : Les États-Unis et la Russie concluent à Genève un accord sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien. L'accord écarte in extremis la menace de frappes américaines, brandie après une attaque chimique attribuée au régime.

Genève II

22-31 janvier 2014 : Des négociations entre opposition et régime, lancées sous la pression des États-Unis, alliés de l'opposition, et de la Russie, soutien du régime, s'achèvent sans résultat concret.

Le 15 février, le médiateur de l'ONU, Lakhdar Brahimi, qui avait remplacé Kofi Annan après sa démission en août 2012, met fin aux discussions. Le 13 mai, M. Brahimi démissionne à son tour après plus de 20 mois d'efforts infructueux.

Plan ONU

17 août 2015 : Le Conseil de sécurité soutient unanimement une initiative visant à favoriser une solution politique, accueillie avec méfiance tant par le régime que par l'opposition.

Offensive russe/Pourparlers internationaux

20 octobre 2015 : Après trois semaines de bombardements de l'aviation russe, Vladimir Poutine passe à l'offensive sur le front diplomatique et politique, recevant Bachar al-Assad.

Le 23 octobre, réunion à Vienne entre la Russie et le trio États-Unis/Arabie saoudite/Turquie, farouches adversaires du président Assad.

Le 29 octobre, les chefs de la diplomatie américaine, russe, turque et saoudienne doivent ouvrir à Vienne un deuxième cycle de discussions, auquel participera vendredi pour la première fois l'Iran, principal allié régional de la Syrie.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La guerre vue par les enfants syriens Voyez les images