DIVERTISSEMENT
26/10/2015 05:15 EDT | Actualisé 27/10/2015 11:02 EDT

«In my garden»: Viens voir au fond de mon jardin (PHOTOS)

Depuis plus d’un an, le collectif «In my garden» organise des petits concerts dans un jardin privé de Montréal pour y faire découvrir la scène québécoise locale. Les musiciens repartent avec une captation vidéo de leur prestation et les mélomanes avec une nouvelle playlist fournie.

Au détour d’une petite rue au cœur du quartier du Village à Montréal, derrière un vieux portail, les passants curieux aux oreilles les plus sensibles sont intrigués par une douce musique qui provient du fond d’une cour. D’un jardin plus exactement. Depuis un an et demi, Sandra, Alex, Ludovic et Donald, travaillent bénévolement sur le projet de web série In my garden.

«On traînait souvent dans notre jardin avec nos voisins qui étaient des musiciens, l’ambiance était toujours au rendez-vous et c’est là que l’idée nous est venue», explique Sandra, coordinatrice. Depuis, différents groupes québécois ont animé ce petit coin de verdure. Le concept fait mouche : inviter des musiciens à jouer pour un petit public, cinquante personnes tout au plus, et en échange, leur offrir une captation vidéo de l’un de leurs morceaux joués ce jour-là, pour pouvoir le diffuser sur les réseaux sociaux.

« C’est très professionnel et je trouve que c’est bien tourné, ça permet aux artistes d’avoir une belle visibilité par la suite », explique Christian Fortin, alias Blender blues, venu interpréter quelques titres.

Chapeau de cowboys vissé sur la tête, santiags aux pieds, l’homme attend son tour. Avant lui, c’est Mon Doux Saigneur avec ces textes poétiques, et Monsieur Raph, un homme-orchestre, qui font vibrer le public. «L’expérience est vraiment très agréable et l’accueil familial», assure Emerik, musicien de Mon Doux Saigneur. Dans le jardin, certains dégustent quelques brochettes grillées au barbecue en jetant un coup d’œil aux affiches accrochées derrière la scène : «Nous invitons un artiste à exposer ses œuvres ainsi qu’un cuisinier, qui nous prépare un plat bénévolement», poursuit Sandra.

Galerie photo«In my garden» Voyez les images


Alex, le réalisateur, et Ludovic, l’ingénieur son, s’activent à tout régler dans une ambiance décontractée. Les artistes sont conquis par le côté chaleureux et intimiste de l’initiative : «J’avais l’impression de jouer derrière la maison de mes parents, comme lorsque j’étais plus jeune», avoue Christian Fortin, qui termine son set enflammé. Sa voix blues grass et son humour ont conquis le public. «Les gens viennent pour se laisser surprendre, pour avoir un contact avec les musiciens avec qui ils peuvent discuter par la suite», appuie Sandra.

La recette est un succès. L’escalier en colimaçon du fond de la cour est pris d’assaut par les invités.

D’autres se sont assis par terre, sirotent une bière fraîche. «Je crois que les petits shows dans des espaces intimes ont quelque chose en plus, et si on peut voir les nuages en écoutant ma musique, c’est que c’est bel et bien un bon endroit», poétise Emerik. Derrière le portail en fer rouge, certains s’arrêtent encore pour voir ce qui se trame. Ils feront peut-être partie des heureux élus de la prochaine session qui devrait se dérouler vers Noël.

Pour plus de renseignements : In my garden

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter