NOUVELLES
24/10/2015 10:02 EDT | Actualisé 24/10/2015 10:11 EDT

Carey Price tire les marrons du feu et le Canadien passe à l'histoire

PC/Graham Hughes

MONTRÉAL _ Sans jouer son meilleur match, loin de là, le Canadien a tourné une page d'histoire de la Ligue nationale samedi soir au Centre Bell, grâce à celui qui a joué si souvent les héros l'an dernier.

Carey Price a repoussé 49 des 52 tirs auxquels il a fait face, dont plusieurs de façon spectaculaire, et le Canadien est venu à bout des Maple Leafs de Toronto par le score de 5-3.

Le Tricolore est ainsi devenu la première formation de l'histoire de la LNH à gagner ses neuf premiers matchs du calendrier en temps réglementaire, effaçant la marque de huit qui appartenait aux Sabres de Buffalo depuis la saison 1975-76. Le Canadien avait égalé ce record vendredi soir à Buffalo.

P.K. Subban et Max Pacioretty ont mené l'offensive montréalaise avec un but et une aide chacun. Lars Eller, David Desharnais et Brendan Gallagher ont également déjoué Jonathan Bernier qui a fait face à 27 tirs.

Leo Komarov, James van Riemsdyk ont réussi à déjouer Price en plus de récolter une passe. Le défenseur Morgan Reilly a complété la marque, en troisième période.

Le Canadien sera à la recherche d'un dixième triomphe d'affilée mardi soir à Vancouver, face aux Canucks. Il s'agira du premier d'une séquence de trois matchs dans l'Ouest canadien.

Des visiteurs menaçants

Compte tenu de la rivalité entre les deux équipes, il ne fallait pas s'attendre à ce que les Maple Leafs se pointent au Centre Bell en touristes. Et après un lent départ, les joueurs de Mike Babcock ont fait sentir leur présence en maintes occasions au premier vingt, dominant même au chapitre des tirs aux buts, 14-11.

Mais lorsque ce n'était pas Price qui se dressait devant eux, les visiteurs ont été frustrés par de beaux jeux défensifs. Alexei Emelin a notamment balayé une rondelle libre devant le but de Price, qui avait quitté sa cage, et Alexander Semin a réalisé un superbe repli pour empêcher le jeune Byron Froese de peut-être marquer son premier but en carrière lors d'une poussée à trois contre un.

Le repli de Semin a été suivi d'une pénalité à Pierre-Alexandre Parenteau en zone du Canadien, à 9:21, et le Tricolore en a profité pour prendre les devants pour la huitième fois en neuf rencontres.

Bernier a été incapable de maîtriser le puissant tir de Subban, la rondelle se faufilant entre son bras gauche et son corps avant de glisser lentement derrière la ligne rouge, à 10:53. Il s'agissait de son premier de la saison.

Sublime Price!

Plus encore qu'en première, les Maple Leafs ont contrôlé le jeu au deuxième vingt, bombardant Price de 23 tirs pendant que le Canadien n'en obtenait que 11. En guise de récompense, ils ont retraité au vestiaire avec un recul de 5-2!

Ils ont bien réussi à inscrire deux buts, ceux de Komarov et de van Riemsdyk, mais pour le reste, le gardien du Canadien s'est transformé en muraille. Ce fut particulièrement le cas pendant un désavantage numérique de deux hommes pendant 55 secondes, lors duquel Price a réalisé quatre arrêts magistraux, dont deux à courte distance contre Joffrey Lupul. Puis à quatre contre cinq, Price a de nouveau émerveillé le public avec des arrêts du gant contre Dion Phaneuf puis Komarov.

En plus de se buter à Price, les Leafs ont aidé le Canadien à se bâtir ce coussin de trois buts. Desharnais a d'abord inscrit son deuxième de la saison, pour faire 3-1, lorsque sa passe du revers vers le devant du but a frappé le patin de Michael Grabner et bifurqué dans le filet.

Ce fut ensuite au tour de Bernier de se montrer généreux, laissant un tir de Pacioretty lui passer entre les jambières pendant une punition à Lars Eller, à 15:30. Le Canadien a ensuite profité d'une attaque à cinq, causée par l'indiscipline de Phaneuf, Gallagher faisant dévier un tir de Subban à 19:46.

Rielly a trompé la vigilance de Price en troisième période, mais il a ensuite fermé la porte aux Leafs.

Galerie photo Le hockey du bon vieux temps Voyez les images