NOUVELLES
24/10/2015 05:23 EDT | Actualisé 24/10/2016 01:12 EDT

Un futur centre pour réfugiés en Suède ravagé par un incendie volontaire

Un bâtiment qui devait devenir prochainement un centre d'hébergement pour demandeurs d'asile en Suède a été ravagé dans la nuit par un incendie soupçonné d'être volontaire, a indiqué la police samedi.

Les forces de l'ordre ont expliqué dans un communiqué que les pompiers, appelés vendredi soir vers 23H00 (21H00 GMT), avaient éteint un feu qui avait déjà presque entièrement détruit cette bâtisse inhabitée.

Les premiers éléments recueillis sur place ont amené la police à ouvrir une enquête pour "incendie volontaire".

Le sinistre, qui a touché une ancienne colonie de vacances à Eskilstuna, à environ 90 km à l'ouest de Stockholm, s'ajoute à une dizaine d'autres depuis le début de l'année où l'intention criminelle ne fait pas de doute. Mais la police n'a fait état de suspect dans aucune de ces affaires.

Une soixantaine de personnes devaient être hébergées à cet endroit.

"Si c'est dû au fait que certains pensent que ce type d'hébergement ne devrait pas exister, alors c'est vraiment terrible", a déploré un fonctionnaire municipal qui avait participé à l'ouverture de ce centre, Tryggve Lundh, interrogé par la radio publique SR.

La Suède est l'un des pays d'Europe qui attire le plus de réfugiés, et elle prévoit entre 140.000 et 190.000 demandes d'asile cette année, pour une population de 9,8 millions d'habitants.

Mais une partie des électeurs sont hostiles à cette immigration, comme en témoigne la popularité des Démocrates de Suède (extrême droite) qui appellent à fermer les frontières du pays.

Jeudi, un jeune homme de 21 ans a tué deux personnes et en a blessé grièvement deux autres, motivé par le racisme, en s'attaquant avec un sabre à une école situé dans un quartier à majorité immigrée de Trollhättan (sud-ouest).

hh/ros