Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Simulation d'actes terroristes à Montréal: 550 personnes y participent

MONTRÉAL _ Un exercice d'envergure en matière de terrorisme s'est déroulé à Montréal, samedi

Appelé "Montréal 360", l'exercice consistait en une simulation d'actes terroristes dont le principal objectif est d'améliorer l'état de préparation des intervenants face à de tels attentats.

Le Service de police de la Ville de Montréal et une dizaine d'organisations, comme la Direction régionale de santé publique, Urgences-Santé, la Sécurité civile du Québec, la Défense nationale, le Service de sécurité incendie de Montréal, la Société de transport de Montréal, la Gendarmerie royale du Canada et la Sûreté du Québec y ont participé.

Cette simulation était la première à se tenir à Montréal depuis 2005.

Dans l'ensemble, ce sont plus de 350 intervenants et 200 observateurs qui sont mobilisés samedi pour l'opération.

L'exercice s'est déroulé à la base militaire de Longue-Pointe, dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, puis au centre-ville, près du Quartier général du SPVM et du manège militaire des Black Watch, situé sur la rue de Bleury.

Certaines rues ont été fermées à la circulation, samedi après-midi. Le SPVM a annoncé leur réouverture vers 14h30.

Des pistolets avec des cartouches à blanc reproduisant le bruit de coups de feu seront utilisés ce qui a rendu l'exercice très bruyant à certains endroits. Mais la simulation ne présentait aucun risque pour la population.

Les mouvements islamistes en Afrique
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.