NOUVELLES
24/10/2015 14:44 EDT | Actualisé 24/10/2016 01:12 EDT

Panthers: Cam Newton veut sa revanche contre les Eagles

CHARLOTTE, N.C. — Cam Newton n'en croyait pas ses yeux, l'an dernier, lorsqu'il a regardé son équipe subir un revers de 45-21 face aux Eagles de Philadelphie.

«Orteil, cheville, côtes, dents de sagesse», avait énuméré Newton à l'époque en parlant de ses blessures.

Ça ne s'était pas amélioré pour le quart-arrière des Panthers de la Caroline puisqu'il avait été hospitalisé après un accident de voiture.

Newton affirme qu'il est incroyable de voir à quel point un an peut faire une différence. Il espère que cela se traduira en un résultat différent, dimanche, lorsque les Panthers accueilleront les Eagles.

«C'est bizarre de regarder les vidéos des équipes que l'on a affrontées l'an dernier et de me voir boiter un peu partout, a déclaré Newton. Je suis simplement reconnaissant. Mais en même temps, ça me rappelle à quel point ma santé s'est améliorée.»

Les Eagles ont forcé les Panthers à commettre cinq revirements au mois de novembre dernier et ont réussi neuf sacs à l'endroit de Newton pour se bâtir une avance de 45-7, humiliant les Panthers à heure de grande écoute lors du «Monday Night Football».

Les choses ont beaucoup changé pour les Panthers, cette année.

Les Panthers montrent une fiche de 5-0 et Newton joue de l'excellent football derrière une ligne offensive améliorée. Il est en voie d'encaisser seulement 32 sacs, son plus bas total en carrière, et est un élément important pour les Panthers, lui qui a amassé 225 verges au sol et trois touchés. Il s'est amélioré par la voie des airs également, travaillant sur ses progressions dans la pochette et distribuant le ballon patiemment.

«Je crois que nous avons affronté un différent Cam, a déclaré l'entraîneur des Eagles, Chip Kelly. Il a l'air plus en santé cette année, donc je crois que le match aura une tournure complètement différente.»

Kelly a déclaré qu'il n'avait même pas étudié la vidéo du match de l'an dernier puisque Newton n'était même pas près d'être à 100 pour cent.

«Il est un quart complet et c'est ce qui fait peur, a-t-il dit. Il peut vous battre avec son bras et ses jambes.»