NOUVELLES
24/10/2015 07:10 EDT | Actualisé 24/10/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Argentine - Pichot: un plan réalisé à la "perfection"

L'ex-international Agustin Pichot, présenté comme le grand artisan de l'actuelle réussite des Pumas, réfute cette étiquette, assurant que le rugby argentin a entamé un travail collectif depuis 2008, un plan réalisé "à la perfection".

Q: A quoi tient la réussite du rugby argentin ?

R: "En 2008, nous avons entamé la transformation du rugby argentin. Nous voulions optimiser les 600 clubs amateurs, avoir des objectifs exigeants, avec l'aide de talents internationaux afin que les joueurs, repérés et sortis de nos clubs, puissent jouer au niveau international. Pendant sept ans, nous avons accordé beaucoup d'importance aux ressources humaines, avec l'arrivée de Graham Henry ou de Daniel Hourcade, ainsi que de Fabien Galthié, qui fut aussi un de nos conseillers, avec également des joueurs de la génération des Matera, Lavanini, Isa, Cordero, des joueurs pris très jeunes pour entrer dans ce plan. Il y a eu un plan et les entraîneurs l'ont réalisé à la perfection."

Q: On parle de vous comme le grand artisan de toutes ces avancées, notamment l'entrée de l'Argentine dans le Four Nations...

R: "Dans notre sport, l'équipe est ce qu'il y a de plus important. Aucun individu n'est supérieur au groupe. Mon rôle a juste été d'être là pour faire avancer ce qui se jouait en dehors du terrain. Mais les vrais protagonistes sont sur le terrain. Le travail fait à l'extérieur, c'est pour eux. L'important c'est qu'entraîneurs, joueurs de ces clubs amateurs et acteurs du système professionnel, ayons tous la même vision. Il faut qu'il y ait chaque fois plus de joueurs de rugby, et qu'ils jouent de la meilleure façon possible. Pour ce faire, j'ai fait avancer les discussions et la stratégie. J'aurais adoré vivre cette évolution du rugby dans ma carrière, et je vais faire tout mon possible pour que d'autres la vivent."

Q: Quelles sont les prochaines étapes pour le rugby argentin ?

R: "Le Super 18, c'est la NBA du rugby et l'Argentine va avoir la possibilité de le jouer. La seule chose que peuvent faire les Pumas, c'est progresser, continuer à progresser. (...) Je crois que les jeux Olympiques (où le rugby à VII fait son entrée en 2016, ndlr) vont apporter une grande ouverture au rugby. Il se peut que cela attire des grands pays vers le rugby. Nous cherchons à étendre le rugby, pour qu'il y ait davantage de joueurs dans le monde. (...) Le Tournoi des six nations d'Amérique (un tournoi annuel opposant à partir de 2016 les six meilleures équipes du continent américain - Argentine, Etats-Unis, Canada, Uruguay, Chili et Brésil, ndlr) et les jeux Olympiques peuvent aider à cela."

psr/dmk/cto/mam/es