NOUVELLES
24/10/2015 07:31 EDT | Actualisé 24/10/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Argentine - Hourcade: "on rêve de tout"

Le sélectionneur de l'Argentine Daniel Hourcade confie que ses hommes "rêvent de tout" avant d'affronter l'Australie en demi-finales de Coupe du monde dimanche, assurant que ses Pumas s'étaient préparés pour "une grande partie".

Q: Quel oeil portez-vous sur votre homologue australien, le sélectionneur Michael Cheika ?

R: "Cheika est un excellent entraîneur, l'un des meilleurs du monde, sans aucun doute. A la Fédération argentine, nous avions envisagé à une époque de demander son aide et nous étions entrés en contact avec lui. A la fin de l'année dernière et au début de cette année, nous avons partagé des entraînements avec les Waratahs (la franchise de Sydney) dont il était l'entraîneur, et on a beaucoup appris de lui. Sa personnalité change complètement la face de son équipe, elle lui donne beaucoup de confiance et d'assurance et ça se voit sur le terrain."

Q: Qu'avez-vous pensé du quart de finale des Wallabies difficilement remporté face à l'Ecosse (35-34) ?

R: "L'Australie vaut bien mieux que ce qu'elle a démontré face à l'Ecosse et nous en sommes tout à fait conscients. Ils n'ont pas présenté un mauvais visage mais je pense qu'ils n'ont pas dévoilé tout ce qu'ils étaient capables de faire. Il ne faut pas qu'on s'arrête sur ça parce que ce ne sera pas la même opposition dimanche. On s'attend à un match extrêmement âpre et dur."

Q: Sur quel point faudra-t-il insister ?

R: "La clé du match se trouvera dans les rucks. Ils sont les meilleurs du monde dans ce secteur et on devra cependant s'imposer, surtout dans les rucks offensifs. Notre système et nos lancements ne peuvent fonctionner si nous arrivons pas à dominer ce secteur. Eux ont en moyenne 12 à 14 ballons de récupération grâce aux rucks. Ce sera fondamental de les contrer au sol."

Q: Comment comptez-vous imposer votre jeu à l'Australie ?

R: "On a élaboré une stratégie destinée à appuyer sur ses points faibles. On sait que l'Australie a une très bonne défense. Même à 13 contre 15 ils ont empêché le pays de Galles de marquer. Mais ça ne veut pas dire que l'on ne peut pas gagner. On a confiance dans notre manière de jouer et on a la capacité de rivaliser avec tout le monde."

Q: Etes-vous surpris par votre équipe ?

R: "On s'attendait à ce que certains joueurs aient un déclic et franchissent un cap, mais peut-être pas aussi tôt. Je suis surpris de la maturité dont font preuve certains jeunes joueurs. J'ai totalement confiance en eux, je sais qu'ils répondront présents dimanche. On ne peut pas avoir plus grande motivation que jouer en demi-finale d'une Coupe du monde. Même si c'est vrai que les premiers jours après la victoire contre l'Irlande (43-21), il a fallu reconcentrer les joueurs. Ils ont ensuite remis un coup de collier."

Q: Vous pensez au titre ?

R: "Jouer depuis quatre ans dans le Four nations nous a donné une bonne préparation, dans le jeu et mentalement. On rêve de tout, mais d'abord de l'emporter contre l'Australie. On est en bonnes conditions pour faire une grande partie."

Propos recueillis en conférence de presse

psr-jmt/dhe