NOUVELLES
24/10/2015 15:00 EDT | Actualisé 24/10/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 - Afrique du Sud - Meyer: "Je ne me contenterai jamais d'une défaite"

Le sélectionneur de l'Afrique du Sud Heyneke Meyer s'est dit samedi "très fier" de ses troupes, qui n'ont jamais rendu les armes face aux All Blacks en demi-finale de Coupe du monde, tout en soulignant qu'il ne se "contenterai(t) jamais d'une défaite".

Q: Comment expliquez-vous votre défaite (20-18) ?

R: "J'ai trouvé que l'on avait fait une première mi-temps parfaite, notre exécution a été bonne. Notre plan de jeu était en place, notre discipline était très bonne, on a réussi à maintenir les All Blacks sous pression, Handré (Pollard) a été excellent face aux poteaux. En seconde période, c'était difficile de bien jouer en raison de la pluie, on a fait quelques fautes et concédé quelques pénalités. J'ai toujours dit qu'en Coupe du monde, 3 points, un drop, peuvent faire la différence. Il faut rendre hommage à Carter qui a réussi son coup (avec un drop en seconde période, ndlr). Nous, on n'a pas su s'adapter aux conditions."

Q: Vos joueurs ont-ils quand même répondu à vos attentes ?

R: "Je suis très fier, je crois que peu de gens nous donnaient une chance mais on a toujours cru en notre équipe. Les leaders se sont montrés à la hauteur et les plus jeunes ont su faire preuve de maturité. On a tout donné mais, malheureusement, ce n'était pas assez. Donc, évidemment, je suis fier, surtout vu de là où l'on vient, mais on a eu une opportunité et on aurait dû la saisir aujourd'hui et se qualifier pour la finale. Je ne me contenterai jamais d'une défaite."

Q: Poursuivrez-vous votre mandat à la tête des Springboks ?

R: "Je suis là pour servir, quoi que cela demande. Je suis très déçu du résultat de ce soir, je pense qu'on pouvait le faire. Je ne pense pas à autre chose aujourd'hui. Je veux juste rendre le pays fier et on n'a pas réussi cela. On a une équipe bien en place, je pense que 80 % - 90% de l'équipe pourra être là lors de la prochaine Coupe du monde. Je pense vraiment que ce groupe fera quelque chose de grand. Il y a tellement de jeunes qui se sont révélés à tous les postes. Je crois que cela pourrait devenir l'une des meilleurs équipes du monde. Quant à moi, je ne me trouve pas d'excuse, j'ai donné tout ce que j'avais ce soir mais ça n'a pas été assez. Ca a été un grand honneur quoiqu'il arrive, de servir mon pays."

Q: Que vous êtes-vous dit avec le sélectionneur des All Blacks Steve Hansen après la rencontre ?

R: "Je crois qu'un champion doit être un champion, sur le terrain mais aussi en dehors. Je lui ai juste dit bravo et bonne chance pour la finale. C'est pour ce genre de moments que j'entraîne. Je suis bien sûr déçu mais on peut aussi avoir la tête haute. Il faut être humble dans la victoire et beau joueur dans la défaite. Steve sait ce que je ressens donc il n'y avait pas besoin de se dire grand-chose."

Q: A votre avis, qui remportera l'autre demi-finale entre l'Argentine et l'Australie ?

R: "Je ne suis sûrement pas la meilleure personne à qui demander, je n'ai même pas réussi à gagner mon match ce soir ! Allez demander à quelqu'un dans la rue (rires). Tout ce que je sais, c'est que je n'ai pas été assez bon. Ce sera dur de se remotiver pour ce match pour la 3e place (vendredi, ndlr), ça ne veut pas dire grand-chose pour moi, c'est comme embrasser sa soeur (rires). Tout ce qui compte, c'est d'être champions du monde. Donc je ne sais pas qui va gagner, parfois j'ai l'impression de ne rien savoir sur le rugby et ce soir j'ai cette sensation."

Propos recueillis en conférence de presse

jmt/pel