NOUVELLES
24/10/2015 14:27 EDT | Actualisé 24/10/2016 01:12 EDT

Le pape salue un synode qui ne s'est pas "caché la tête dans le sable"

Le pape François a salué samedi le travail du synode sur la famille, estimant que les participants ne s'étaient pas "caché la tête dans le sable", même s'ils n'avaient pas trouvé de "solutions exhaustives" aux doutes et aux défis.

"Sans jamais tomber dans le piège du relativisme ou de la diabolisation des autres, nous avons cherché à embrasser pleinement et courageusement la bonté et la miséricorde de Dieu qui ne désire rien d'autre que tous les hommes soient sauvés", a déclaré le pape dans son discours de clôture.

Le pape a reconnu que le synode, qui vient de lui remettre sont rapport final, n'avait pas trouvé "des solutions exhaustives à toutes les difficultés et aux doutes qui défient et menacent la famille", mais les avait examinés "sans peur et sans se cacher la tête dans le sable".

Il a aussi relevé que "ce qui semble normal pour un évêque d'un continent peut se révéler étrange, presque comme un scandale, pour l'évêque d'un autre continent", dans une allusion au refus catégorique de nombreux prélats, en particulier africains, d'aborder le thème de l'homosexualité.

Le pontife argentin a surtout fait l'éloge des" vrais défenseurs de la doctrine qui défendent non les idées mais l'homme, non les formules mais la gratuité de l'amour".

"Cela ne signifie pas diminuer l'importance des formules, des lois et des commandements divins" comme celui de l'indissolubilité du sacrement du mariage, a-t-il assuré.

Le pape a cependant critiqué les opinions exprimées sans "bienveillance", dans une allusion à des pétitions et autres textes rendus publics ces derniers mois, en particulier une lettre privée virulente signée par 13 cardinaux conservateurs.

jlv/fcc/bds