NOUVELLES
24/10/2015 12:27 EDT | Actualisé 24/10/2016 01:12 EDT

Géorgie : ouverture d'une enquête pour "tentative de coup d'Etat"

La Géorgie a ouvert une enquête après la parution d'articles de presse affirmant que l'ancien président pro-occidental Mikheïl Saakachvili cherche à renverser les autorités, ont annoncé samedi les services de sécurité géorgiens.

"Les services de contre-espionnage géorgiens ont ouvert une enquête au sujet d'une conspiration visant à renverser les autorités et prendre le pouvoir", a déclaré à la télévision le directeur adjoint des services secrets géorgiens, Levan Izoria.

Selon lui, l'enquête a été ouverte après un long "travail d'investigation" et sur la base d'articles parus dans la presse, Levan Izoria faisant apparemment référence à un article publié vendredi sur un site internet peu connu établi en Russie, "Wikileaks ukrainien".

Le site web a publié la retranscription écrite d'une conversation qui se serait déroulée dans un aéroport d'Istanbul entre Mikheïl Saakachvili et l'ancien secrétaire du Conseil national de sécurité géorgien, Guiga Bokeria, au cours de laquelle les deux hommes discutent d'un plan pour organiser des manifestations contre le gouvernement.

"Cela montre que le gouvernement actuel est à l'agonie", a déclaré à l'AFP Guiga Bokeria, aujourd'hui une figure majeure de l'opposition, évoquant un "délire grotesque".

Cette annonce intervient deux jours après d'importantes manifestations contre la tentative présumée du gouvernement de prendre le contrôle de la chaîne de télévision la plus populaire de ce pays du Caucase.

En réaction, le Premier ministre Irakli Garibachvili a estimé jeudi que le parti pro-occidental de M. Saakachvili, le Mouvement national uni (MNU), était une "organisation criminelle" n'ayant "aucun droit à rester dans la politique".

M. Saakachvili, arrivé au pouvoir en Géorgie en 2003 après le succès de la révolution dite de la Rose, a dirigé cette ex-république soviétique du Caucase pendant une décennie.

Poursuivi en Géorgie pour "abus de pouvoir", ce qu'il dénonce comme étant des persécutions politiques, M. Saakachvili est aujourd'hui gouverneur de la région d'Odessa en Ukraine, pays dont il a pris la nationalité.

im/as/tbm/bds