NOUVELLES
24/10/2015 09:24 EDT | Actualisé 24/10/2016 01:12 EDT

Angleterre/10e journée: duels en pagaille au derby de Manchester

Le derby de Manchester entre le leader City et son poursuivant United, 3e, sera l'affiche de la 10e journée de Premier League dimanche, un duel au sommet qui en inclura de nombreux sur le terrain et sur le banc, malgré deux absents majeurs côté City.

City amoindri

Dommage qu'un tel match se joue sans les deux meilleurs joueurs côté Citizens. Mais sans l'attaquant Sergio Agüero et le milieu de terrain David Silva, blessés, City s'en sort plutôt bien dernièrement (4 victoires de rang). Mais leurs remplaçants Bony devant et Navas sont loin d'avoir le même impact. Kevin De Bruyne, le milieu de terrain belge recruté à prix d'or cet été, a pris une autre dimension depuis quelques semaines, notamment avec son but décisif en Ligue des champions mercredi contre Séville (2-1).

Duel des prodiges

L'un a 20 ans et a couté 50 millions de livres cet été. L'autre a 19 ans et a été vendu pour 58 (bonus compris). Raheem Sterling, international anglais de Manchester City, et Anthony Martial, international français de United, auront les clés du match dimanche. Sterling reste sur un triplé, le premier de sa carrière, contre Bournemouth samedi (5-1). Martial a marqué de la tête mercredi en Ligue des champions à Moscou (1-1) pour arracher un point pour son équipe.

Bataille du milieu

Comme souvent entre ces deux équipes, tout se jouera au milieu de terrain. Van Gaal alterne encore les duos devant sa défense mais Morgan Schneiderlin a encore montré mercredi à quel point il était important pour protéger son quatuor défensif alors que Carrick et Schweinsteiger n'ont plus les jambes pour le faire. A City, défensivement, le problème s'appelle Yaya Touré. Quand il est aligné devant la défense aux côtés de Fernando ou Fernandinho, il ne défend pas assez et laisse son équipe trop exposée aux attaques adverses.

Van Gaal contre Pellegrini

En termes d'entraineurs, on ne peut faire plus différents que le Néerlandais Van Gaal à MU et le Chilien Manuel Pellegrini à City. Le premier est tempétueux quand le second est taiseux. L'un préfère le jeu en transition quand l'autre prône la possession et le jeu court. LVG est toujours critiqué tant le jeu de son équipe est trop souvent décevant alors que Pellegrini semble peu charismatique pour le grand public. L'an dernier, chaque technicien avait remporté son derby à domicile (1-0 à City, 4-2 à United) pour les deux premières confrontations entre les deux entraineurs.

cc/pyv