NOUVELLES
23/10/2015 09:51 EDT | Actualisé 23/10/2016 01:12 EDT

UE: seulement 854 places pour l'instant dans les Etats pour répartir des réfugiés

Les Etats membres de l'UE n'ont proposé pour l'instant que 854 places pour accueillir rapidement des réfugiés, après l'adoption d'un plan prévoyant la répartition de 160.000 personnes, a indiqué vendredi une porte-parole de la Commission européenne.

"A ce stade, neuf Etats membres ont dit qu'ils pouvaient relocaliser rapidement 854 personnes venant de Grèce et d'Italie", a précisé devant la presse une porte-parole de l'exécutif européen, interrogée sur le plan adopté dans la douleur par les pays de l'UE.

Au total, les Etats membres se sont engagés à accueillir sur deux ans 160.000 réfugiés (syriens, érythréens et irakiens) en provenance d'Italie et de Grèce, à partir de "hotspots" où doit s'opérer un tri entre réfugiés et migrants économiques à leur arrivée.

Des chiffres précis et contraignants de réfugiés à recevoir ont été fixés pour tous les Etats pour une période de deux ans, mais ceux-ci doivent notifier au fur et à mesure des places immédiatement disponibles, pour l'organisation des premiers transferts.

Les neufs Etats ayant notifié pour l'heure des places rapidement disponibles sont la Suède (300), la Finlande (200), le Portugal (130), le Luxembourg (90), l'Espagne (50), la France (40), la Belgique (30), l'Allemagne (10) et la Lituanie (4).

Le Royaume-Uni et le Danemark ne sont pas concernés par le plan de "relocalisation".

Pour l'instant, seulement 86 "relocalisations" ont pu effectivement avoir lieu, à partir de l'Italie, a indiqué la Commission. Les premières en provenance de la Grèce devraient avoir lieu la semaine prochaine.

cds/agr/mr

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!