NOUVELLES
23/10/2015 10:53 EDT | Actualisé 23/10/2016 01:12 EDT

Turquie: 244 manifestants antigouvernementaux de Gezi condamnés

Un tribunal d'Istanbul a condamné vendredi 244 personnes à des peines allant de deux à quatorze mois de prison pour leur participation à la vague de violentes manifestations qui a fait vaciller le gouvernement islamo-conservateur turc en juin 2013.

Lors de ce maxi-procès, 255 personnes, dont 7 étrangers, étaient poursuivies pour des infractions à la loi sur les manifestations, pour avoir causé des dommages à des propriétés privées ou des lieux de cultes ou encore soigné des manifestants.

Le procureur avait requis contre eux des peines allant jusqu'à douze ans de prison.

Quatre personnes ont notamment été condamnées à 10 mois de prison pour avoir "souillé un lieu de culte" après être entrées, avec des dizaines d'autres manifestants, dans la mosquée de Dolmabahçe, sur les rives du Bosphore, pour échapper à des échauffourées avec les forces de l'ordre.

L'incident avait suscité l'ire du Premier ministre de l'époque Recep Tayyip Erdogan, aujourd'hui président de la République, qui avait accusé les contestataires d'y être entrés avec leurs chaussures et d'y avoir bu de la bière.

L'imam de la mosquée avait toutefois contredit M. Erdogan en assurant qu'aucun intrus n'y avait consommé de l'alcool, un geste sacrilège aux yeux des musulmans.

Une cour criminelle d'Istanbul avait acquitté en avril dernier les 26 meneurs présumés - des architectes, ingénieurs ou médecins pour la plupart - du collectif à l'origine des manifestations.

Cette contestation sans précédent a démarré par la mobilisation d'une poignée d'écologistes opposés à un plan d'aménagement urbain qui prévoyait la destruction du parc Gezi, un petit jardin public proche de l'emblématique place Taksim d'Istanbul.

La violente répression de ce noyau de protestataires a déclenché un mouvement de masse contre M. Erdogan, accusé d'autoritarisme et de vouloir "islamiser" la Turquie.

Les heurts entre policiers et manifestants ont fait 8 morts et plus de 8.000 blessés.

gkg/pa/amd

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!