POLITIQUE
23/10/2015 03:02 EDT | Actualisé 23/10/2015 03:02 EDT

Leadership: Thomas Mulcair «confiant que tout va bien aller», selon son attaché

OTTAWA — Thomas Mulcair est « confiant que tout va bien aller » lorsqu'il se soumettra au vote de confiance qui l'attend au congrès de son parti le printemps prochain, selon son attaché de presse George Smith.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) n'a cependant pas le temps en ce moment de penser à ce vote qui se tiendra en avril, trop occupé à se pencher sur le boulot qu'il veut abattre avec son équipe au Parlement, a indiqué son collaborateur.

« Ce n'est pas sur notre radar. On a une équipe à gérer, à diriger, et on a encore du travail à faire, alors on va le faire », a indiqué M. Smith en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne, vendredi.

« Les seuls qui parlent de ce vote, ce sont les médias. Il n'y a personne à l'interne qui me parle de ce vote », a ajouté le proche collaborateur de Thomas Mulcair, qui n'a pas fait d'apparition publique depuis la cuisante défaite de ses troupes, lundi soir.

Le chef néo-démocrate prévoit s'adresser aux médias « dans quelques jours », après avoir pris le temps nécessaire afin de « récupérer », de « parler aux candidats défaits et gagnants » et d'ébaucher un plan pour la prochaine session parlementaire, a spécifié M. Smith.

Le prochain congrès du NPD se tiendra du 7 au 10 avril à Edmonton, en Alberta.

Il ne s'agira pas d'un congrès à la direction du parti, mais bien d'une « évaluation de la direction » lors de laquelle on décidera « s'il y a volonté d'organiser ou pas un nouveau vote de leadership », selon le parti.

Le libellé de la question sera le même qu'en 2008, 2011 et 2013, soit : « Le parti devrait-il tenir un congrès pour élire un nouveau chef? », a-t-on confirmé vendredi au NPD.

Mais d'ici au congrès d'Edmonton, il y a beaucoup à faire à Ottawa; aussi Thomas Mulcair a-t-il tenu vendredi après-midi une première réunion téléphonique avec les membres de son nouveau caucus.

Il a « félicité ses députés, a accueilli les nouveaux élus, et en a profité pour parler de ce que seront les priorités du caucus », a précisé la formation politique par communiqué.

Le NPD compte notamment se battre pour l'amélioration du système de santé, la lutte contre les changements climatiques et le début d'une nouvelle ère dans les relations avec les Autochtones.

À l'issue de cette rencontre, M. Mulcair a annoncé la nomination de Peter Julian comme chef parlementaire des néo-démocrates à la Chambre des communes.

Le député de la Colombie-Britannique occupait cette fonction avant le déclenchement des élections, dont les résultats en ont sonné beaucoup au NPD.

Le parti, qui avait accédé pour la première fois de son histoire au statut d'opposition officielle à Ottawa aux élections de 2011, a été relégué au rôle de deuxième opposition à l'issue du scrutin de lundi soir.

Seulement 44 députés du NPD ont été élus à l'échelle du Canada lundi soir. Seize d'entre eux proviennent du Québec. Au moment du déclenchement des élections, la formation politique comptait 106 députés, dont 54 Québécois, à la Chambre des communes.

Galerie photo Soirée électorale Voyez les images