Robyn Lawley dévoile son corps post-grossesse sur Facebook et lance un message puissant(PHOTO)

Pas question pour Robyn Lawley de cacher les traces de sa grossesse.

Dans une publication Facebook, le mannequin considérée comme taille plus dans le milieu de la mode s’est insurgée contre un article qui soutenait qu’elle avait considéré l’avortement pour éviter les vergetures. Insultée, elle s’est assurée de répondre au magazine avec un selfie mettant en valeur son corps post-grossesse.

Almost a year ago, an interview from a very honest maybe too honest conversation with a friend was manipulated and taken...

Publié par Robyn Lawley sur 22 octobre 2015

« Il y a près d’un an, une entrevue tirée d’une conversation honnête, peut-être trop honnête avec une amie a été manipulée par une publication britannique de potins pour dire qu’à 7 mois de grossesse, tout juste après avoir perdu un membre de ma famille proche "Robyn considère un avortement pour éviter les vergetures". J’ai été choquée, non pas seulement parce que ce n’est pas ce que j’ai dit, sans mentionner que j’ai déjà des vergetures, comme 90% du monde, mais surtout de lire cet article alors que j'étais très enceinte et c’est l’angle qu’ils ont choisi », écrit-elle sur Facebook.

Le mannequin s’est dit blessée et a affirmé que si elle avait l’habitude d’être intimidée, elle estime que la publication est allée trop loin. « En ce qui concerne mes vergetures, je savais qu’elles arriveraient et avant qu’elles ne deviennent blanches (comme les autres), je me suis dit que j’allais les capturer. Parce que ce sont des rayures de tigre. Et que je les mérite », insiste Lawley.

Elle a poursuivi en soulignant que les femmes sont victimes de tellement de pression et malheureusement, oublient souvent à quel point elles sont belles. « Qu’ils aillent se faire voir, qu’est-ce que ça peut bien faire ce que les gens pensent? Soyez vous, soyez bruyante, soyez fière. Et mettez vos efforts dans des choses qui sont plus importantes que le physique », a-t-elle martelé.

« Et à qui que ce soit s’est senti mal après avoir donné naissance, vous êtes une guerrière, vous avez créé une vie en vous, ce n’est pas une tâche facile, a tenu à rappeler Robyn Lawley. Ça me frustre de voir l’avortement discuté comme un programme politique, les droits reproductifs des femmes sont utilisés pour les votes. Je serai toujours pro-choix. Personne n’aime recevoir un avortement, mais si vous n’êtes pas prête, il ne devrait pas y avoir de jugement. »

Le plaidoyer du mannequin se continue alors qu’elle pointe du doigt le choix de s’intéresser à des enjeux aussi insignifiants que ses propos alors que des enfants sont sans-abri aux États-Unis. « Nous oublions souvent que ces femmes ont des enfants parce qu’elles ne pouvaient avoir accès à un avortement à cause des lois des états et personne n’était là pour elles quand elles sont devenues sans-abri ou quand on leur a refusé des soins de santé ou quand elles sont devenues sans-abri à cause du coût de la vie. C’est 2015 et nous devons nous assurer que les femmes se sentent bien dans leur corps et dans leur esprit. Nous ne devrions pas leur enlever leurs droits et leurs choix », ajoute le mannequin.

« J’aime ma fille, mais j’aime aussi mes droits », conclut-elle.

Un message puissant qui a le mérite de faire réflechir.

INOLTRE SU HUFFPOST

Robyn Lawley