NOUVELLES
23/10/2015 12:30 EDT | Actualisé 23/10/2015 12:32 EDT

Méthanol: le témoignage de l'expert en neuropharmacologie se poursuit au procès de Guy Turcotte

Au procès pour meurtre de Guy Turcotte, le témoignage de l'expert en neuropharmacologie se poursuit vendredi: il tente d'expliquer aux 11 jurés l'effet qu'a eu sur l'accusé le lave-glace qu'il a bu.

Le professeur et chercheur Claude Rouillard explique que la consommation de lave-glace, qui contient du méthanol, un alcool toxique, peut entraîner des pertes de mémoire et de conscience.

Cette preuve est importante pour la défense, car l'accusé dit ne pas avoir souvenir de tout ce qui s'est passé le soir du 20 février 2009 - ni comprendre tout ce qu'il a fait - lorsqu'il a poignardé à mort ses jeunes enfants Olivier et Anne-Sophie.

Guy Turcotte a témoigné qu'il a bu du lave-glace pour s'enlever la vie. Puis, il a décidé "d'emmener ses enfants avec lui", a-t-il déclaré au jury plus tôt cette semaine.

Le témoignage de l'expert Rouillard prend souvent l'aspect d'un cours de chimie quand il explique l'effet du méthanol sur le cerveau.

L'expert a aussi présenté des calculs pour estimer, avec le taux d'élimination par le corps du méthanol, la concentration de cet alcool toxique qu'avait Guy Turcotte dans son sang au cours de la soirée lors de laquelle il a tué ses enfants. L'exercice est toutefois périlleux, vu la preuve floue sur les heures où l'accusé aurait bu le lave-glace et sur la quantité consommée.

Vendredi, il a témoigné que le taux de méthanol de l'accusé dans son sang, calculé à 12h27 le lendemain du drame, était la concentration la plus faible qu'il a eue dans son corps. À ce moment, il était de 310 mg de méthanol dans 100 ml de sang. Une grosse concentration, avait témoigné une autre experte, la toxicologue Anne-Marie Faucher, qui a effectué ce calcul de 310 mg.

La preuve de faits n'a pas démontré la quantité de lave-glace bue par Guy Turcotte ni la période de temps sur laquelle il l'a consommée. Il a toutefois témoigné en avoir bu avant et après avoir tué ses enfants.

LIRE AUSSI: Méthanol: Turcotte avait l'équivalent de trois à cinq bières dans son sang

L'accusé a témoigné cette semaine pendant près de trois jours.

La Couronne a de son côté déclaré sa preuve close jeudi dernier.

Guy Turcotte a plaidé non coupable aux deux accusations de meurtre prémédité qui pèsent contre lui. Il a toutefois admis avoir tué ses enfants. Pour éviter de se retrouver en prison, il base sa défense sur son état mental au moment du drame.

Galerie photo L'affaire Turcotte en quelques photos Voyez les images