NOUVELLES
23/10/2015 08:31 EDT | Actualisé 23/10/2016 01:12 EDT

Le site de la descente des Jeux de 2018 fait jaser

La Fédération internationale de ski (FIS) s'est voulue rassurante vendredi à propos des Jeux de Pyeongchang en Corée du Sud, en 2018.

Le site de la descente sera prêt à temps, dit-elle, pour l'épreuve préolympique prévue en février 2016, malgré d'importants retards de construction.

Selon la FIS, l'entreprise autrichienne chargée de livrer les cabines des remontées mécaniques sera en mesure de le faire d'ici la date limite du 10 janvier, quatre semaines avant la présentation prévue des deux courses masculines de la Coupe du monde à la station de Jeongseon.

Mais dans les faits, tout n'est pas complètement ficelé.

« Les travaux s'effectuent 24 heures sur 24, 7 jours par semaine », a précisé le directeur du volet masculin de la Coupe du monde, Markus Waldner. Nous n'avons aucun doute, mais nous savons qu'il y a du retard. On met la pression sur les organisateurs. Sur papier, ça fonctionne. En réalité, nous verrons. »

« Je suis optimiste, a dit le président de la FIS, précisant qu'en cas d'annulation, la station autrichienne de Saalbach « était prête à reprendre l'étape ».

De plus, le président de la FIS, Gian Franco Kasper, a indiqué que la descente des Jeux d'hiver de 2022 n'était pas menacée. 

« Ne vous inquiétez pas, la descente aura bien lieu. Il faut se méfier des rumeurs », a réagi M. Kasper vendredi à Sölden à la veille du géant dames d'ouverture de la Coupe du monde de ski alpin.

En fait, le président de la FIS tente de calmer le jeu après avoir été un brin provocateur lors d'une récente réunion technique, dans laquelle il parlait des épreuves du programme des Jeux d'hiver qui pourraient passer à la trappe.

Celles qui n'entrent pas dans le format télévisé par leur durée ou qui coûtent cher, comme le 50 km de ski de fond, le bobsleigh et la descente.

Selon le président de la Fédération autrichienne de ski, Peter Schröcksnadel, le « risque est bien réel » de voir la descente disparaître prochainement du programme olympique après les Jeux de 2018 à Pyeongchang.

Il avait insisté sur la nécessité de rendre plus attrayante la descente, comme de la disputer sur deux manches ou avec une phase qualificative.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!