NOUVELLES
23/10/2015 11:44 EDT | Actualisé 23/10/2016 01:12 EDT

Le premier Américain mort au combat en Irak depuis 2011 était un soldat d'élite

Le premier militaire américain mort au combat en Irak depuis 2011, tué jeudi dans l'assaut contre une prison du groupe Etat islamique, était un membre des forces spéciales américaines, un soldat d'élite habitué des missions secrètes.

Le Pentagone a identifié le militaire comme étant le sergent-chef Joshua Wheeler, 39 ans, originaire de l'Oklahoma (sud), membre des forces spéciales de l'armée de terre américaine et décoré à de multiples reprises.

Et selon des sources anonymes citées par plusieurs médias américains, ce père de famille de quatre enfants appartenait plus précisément aux commandos Delta, une unité d'élite entourée de secret, spécialisée notamment dans les opérations de libération d'otages et d'antiterrorisme.

Le sergent-chef Wheeler était détenteur d'une série de qualifications typiques de cette unité, de la chute libre aux explosifs en passant par la survie ou le combat urbain, selon la biographie mise en ligne par le Pentagone.

Il avait reçu une série de décorations, dont 11 Bronze star (étoile de bronze) récompensant le courage au combat.

Les forces spéciales sont une composante clé du contingent de 3.500 hommes déployés par les Américains en Irak pour lutter contre le groupe Etat islamique.

Elles ont des missions d'entraînement et de conseil qui en principe les tiennent écartées des combats.

Le sergent-chef Wheeler a été tué lors de l'assaut d'une prison du groupe Etat islamique à Hawijah, dans le nord du pays, mené par les forces kurdes avec l'appui des forces américaines qui ont procuré notamment des hélicoptères pour l'opération.

L'intention des soldats américains "n'était pas" de participer directement à l'assaut, a indiqué un responsable de la défense américain à l'AFP.

"Mais les forces kurdes ont été prises sous un feu intense et avaient besoin de protection", a-t-il poursuivi.

Les forces américaines "sont entrées en action pour terminer" l'assaut, et c'est à ce moment-là que le sergent-chef Wheeler a été tué, a indiqué cette source.

Selon le Pentagone, près de 70 prisonniers, dont plus de 20 membres des forces de sécurité irakiennes détenus dans la prison ont été libérés grâce à cette opération.

Les commandos Delta font partie du JSOC (Joint special operations command), la partie des forces spéciales américaines spécialement dédiée aux opérations anti-extrémistes, qui réalise notamment les éliminations par drones des chefs du groupe Etat islamique ou d'Al-Qaïda.

lby/bdx

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!