NOUVELLES
23/10/2015 04:18 EDT | Actualisé 23/10/2016 01:12 EDT

La Serbie et la Croatie s'entendent pour faciliter la circulation des migrants

BAJAKOVO, Croatie — La Serbie et la Croatie se sont entendues vendredi pour faciliter la circulation des migrants entre les deux pays, après que des milliers de personnes aient été contraintes de passer une nuit glaciale à la belle étoile près d'un passage frontalier boueux.

Les ministres de l'Intérieur des deux nations ont annoncé que les migrants seront transportés par train directement de la Serbie vers la Croatie pour éviter qu'ils ne parcourent des kilomètres à pied, souvent sous la pluie et dans le froid, comme cela est le cas actuellement.

Les migrants devront s'enregistrer lors de leur arrivée en Serbie et pourront entrer en Croatie sans délai, ce qui devrait accélérer le processus de manière importante, ont dit les ministres.

Le ministre croate Ranko Ostojic a déclaré que les deux pays se sont entendus pour mettre fin à cette «torture» en permettant aux réfugiés d'aller de camp en camp.

Quelque 5000 personnes étaient massées le long de la frontière serbe, autour de feux de camp, sous des tentes ou enveloppées dans des couvertures, en attendant de pouvoir entrer en Croatie.

Le ministre serbe Nebojša Stefanovic a dit que les deux pays demanderont à l'Union européenne de reconnaître le processus serbe d'enregistrement — qui inclut la prise d'empreintes digitales et des éléments biométriques — pour éviter que les migrants ne soient soumis aux mêmes procédures encore et encore.

«Avec l'arrivée de l'hiver il est important de s'entendre sur la circulation rapide de ces gens», a-t-il dit.

Plus loin vers l'ouest, des milliers de réfugiés qui tentent de rejoindre le nord de l'Europe ont quitté les camps de réfugiés le long de la frontière entre l'Autriche et la Slovénie, au terme d'une attente frustrante de nombreuses heures.

Plusieurs ont commencé à suivre des sentiers, des rails ou des autoroutes. Confus et incertains de la direction à prendre, certains ont éventuellement rebroussé chemin et sont revenus aux camps de réfugiés pour attendre les autocars qui devaient les conduire ailleurs.

Le premier ministre slovène Miro Cerar a annoncé tard jeudi que son gouvernement a demandé à l'Union européenne une aide de 60 millions d'euros sur six mois, après l'arrivée de quelque 50 000 migrants. M. Cerar a dit que son pays a aussi demandé des policiers et de l'équipement à l'UE, même si plusieurs pays ont déjà offert une aide policière à la Slovénie.

La Slovénie prévient depuis le début qu'elle ne peut accueillir que 2500 personnes par jour et elle accuse la Croatie d'abandonner des milliers de migrants le long de sa frontière, sans aucun contrôle.

L'agence onusienne des réfugiés a déclaré vendredi que de plus en plus d'enfants sont victimes d'exploitation sexuelle parmi les migrants. Une porte-parole de l'UNHCR, Melissa Fleming, a dit que les passeurs, des criminels ou d'autres migrants comptent possiblement parmi les agresseurs. Elle a ajouté que les enfants qui voyagent seuls sont particulièrement vulnérables.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!