NOUVELLES
23/10/2015 06:14 EDT | Actualisé 23/10/2016 01:12 EDT

L'activité diplomatique s'intensifie autour de la Syrie

VIENNE — L'activité diplomatique s'intensifie autour de la Syrie.

Le secrétaire d'État américain John Kerry était à Vienne vendredi pour des entretiens avec ses homologues russe, turc et saoudien pour tenter de relancer le processus de paix.

Il a tout d'abord rencontré les représentants saoudien et turc, qui estiment eux aussi — comme Washington — que le président syrien Bachar el-Assad doit partir si on espère résoudre le conflit.

M. Kerry a ensuite discuté avec le ministre russe Sergeï Lavrov, dont le pays compte parmi les plus solides partisans du régime Assad.

Aucun des diplomates ne s'est ensuite adressé à la presse. Les quatre hommes devaient participer à une rencontre commune au cours des prochaines heures.

La Russie souhaiterait voir l'Iran, un autre partisan farouche du régime Assad, participer aux discussions, mais l'Arabie saoudite s'y oppose catégoriquement.

M. Kerry a dit jeudi que tous les pays concernés, y compris l'Iran et la Russie, s'entendent sur le résultat ultime souhaité: une Syrie unifiée, pluraliste et laïque, gouvernée avec l'accord de son peuple. Il a ajouté que seule la présence d'Assad y fait encore obstacle.

Par ailleurs, plusieurs parlementaires russes sont arrivés en Syrie vendredi pour des rencontres avec le président Assad. Cette visite survient trois jours après la visite surprise de M. Assad à Moscou, mardi.

Les parlementaires affirment participer à une mission humanitaire, mais qu'ils rencontreront quand même le président syrien.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!