NOUVELLES
23/10/2015 09:05 EDT | Actualisé 23/10/2016 01:12 EDT

JO-2022/M. Kasper: "la descente n'est pas menacée"

Le président de la Fédération internationale de ski (FIS), Gian Franco Kasper, a indiqué que la descente des JO d'hiver de Pékin-2022 n'était pas menacée, vendredi à Sölden à la veille du géant dames d'ouverture de la Coupe du monde de ski alpin.

"Ne vous inquiétez pas, la descente aura bien lieu. Il faut se méfier des rumeurs", s'est exclamé M. Kasper en s'adressant à l'auditoire du Forum Alpinum.

En fait, le président de la FIS avait été un brin provocateur lors d'une récente réunion technique, évoquant les épreuves menacées aux JO d'hiver, notamment celles qui n'entrent pas dans le format télévisé par leur durée, ainsi le 50 km de ski de fond, ou coûtent cher, tels le bobsleigh et justement la descente.

Omnipotent président de la Fédération autrichienne de ski (OeSV), Peter Schröcksnadel avait relayé les craintes il y a quelques jours, s'inquiétant du "risque bien réel" de voir la discipline reine disparaître prochainement du programme olympique.

M. Schröcksnadel avait aussi insisté sur la nécessité de rendre plus attrayante la descente.

M. Kasper a d'autre part reconnu qu'il y avait quelques problèmes pour les épreuves de vitesse préolympiques de Jeongseon, en Corée du Sud, au programme de la Coupe du monde les 6 (descente) et 7 février 2016 (super-G). Les travaux ont pris du retard, notamment au niveau d'une remontée mécanique.

"Mais je suis optimiste", a remarqué le président suisse de la FIS, précisant qu'en cas de défection de la localité des JO d'hiver 2018, la station autrichienne de Saalbach "était prête à reprendre l'étape".

asc/dhe

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!