NOUVELLES
23/10/2015 15:01 EDT | Actualisé 23/10/2016 01:12 EDT

Deux Gardiens de la révolution tués en Syrie

Deux membres des Gardiens de la révolution iraniens, l'armée d'élite du régime islamique, ainsi que cinq ou six volontaires ont été tués ces derniers jours en Syrie, a annoncé vendredi un haut responsable militaire.

L'Iran a annoncé la semaine dernière qu'elle renforcerait la présence de ses conseillers militaires en Syrie pour aider Damas dans sa lutte contre les groupes "terroristes", en référence aux opposants armés du régime.

"Les deux membres des Gardiens, Abdollah Bagheri et Amin Karimi, ont été tués hier et aujourd'hui lors d'une mission en Syrie", a déclaré le porte-parole des Gardiens de la révolution, le général Ramezan Sharif, cité par l'agence Fars.

Bagheri, 33 ans, était un ancien garde du corps de l'ex président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Il a été tué à Alep, dans le nord de la Syrie.

Selon le général Sharif, cité par le site d'une télévision d'Etat, cinq ou six volontaires ont également été tués.

Il a démenti les rumeurs sur les réseaux sociaux faisant état de 15 Iraniens tués récemment en Syrie.

L'Iran, principal appui régional du régime syrien, lui apporte une aide financière et militaire sous forme de conseillers sur le terrain.

Un responsable américain a affirmé la semaine dernière que jusqu'à 2.000 Iraniens ou combattants soutenus par l'Iran participaient près d'Alep à une offensive contre les groupes rebelles, dans un effort coordonné avec la Russie et le régime du président Bachar al-Assad.

Le 30 septembre, Moscou a débuté des raids aériens en Syrie contre les groupes "terroristes" pour soutenir Damas.

an/nbz/vl

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!