NOUVELLES
23/10/2015 12:27 EDT | Actualisé 23/10/2016 01:12 EDT

Afrique du Sud: la législation va être assouplie pour les touristes

La réglementation sur l'immigration en vigueur depuis un an en Afrique du Sud qui imposait de déposer sa demande de visa en personne dans les consulats sud-africains va être assouplie pour favoriser le tourisme, a annoncé vendredi le ministère des Affaires intérieures.

"Des mesures vont être mises en place pour répondre aux problèmes posés dans les pays dont la superficie est grande, comme la Chine, l'Inde ou la Russie et faciliter les demandes de visa, particulièrement pour les touristes", précise un communiqué.

Fin juillet, un rapport de l'agence nationale des statistiques d'Afrique du Sud (StatsSA) avait noté une baisse de 38% du nombre de touristes chinois au premier trimestre 2015, sur un an et de 13% pour les touristes indiens.

Les règles qui imposaient aux visiteurs de faire une demande de visa en personne dans les consulats sud-africains de leurs pays d'origine pour que les informations biométriques soient enregistrées posent de gros problèmes pratiques. Les candidats au voyage doivent souvent parcourir des centaines de kilomètres pour déposer leur dossier à Pékin ou Bombay.

"Dans les trois prochains mois, un système de capture des données biométriques sera mise en place dans les aéroports de Johannesburg, du Cap et de Durban", ajoute le texte.

Selon les médias locaux, le ministre du Tourisme, Derek Hanekom a estimé que ces concessions étaient faites pour limiter l'impact des lois actuelles sur le tourisme et la croissance économique.

En juillet, il avait qualifié la baisse de fréquentation des touristes d'"inquiétante" et de "considérable".

La loi qui exige que les mineurs, sud-africains et étrangers, voyagent avec un acte de naissance intégral, en plus du passeport, lorsqu'ils entrent dans le pays ou le quittent ne sera pas modifiée. Ils en sont cependant exemptés lorsqu'ils ont un visa en règle et voyagent avec leurs deux parents.

L'Afrique du Sud, destination touristique majeure pour ses plages, ses vignobles, ses montagnes et ses réserves animalières, attire 10 millions de visiteurs par an.

Optimiste, le président Jacob Zuma prévoyait de passer la barre des 15 millions de visiteurs en 2017, un chiffre revu à la baisse dernièrement, à 12 millions en 2018.

pid/jlb

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!