Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le contre interrogatoire de Guy Turcotte se poursuit à son procès pour meurtre

Le contre-interrogatoire de Guy Turcotte se poursuit mercredi à son procès pour le meurtre prémédité de ses deux enfants.

Mardi, le procureur de la Couronne, René Verret, a débuté le contre-interrogatoire de l'accusé. Ciblé et ferme, le procureur a notamment lancé à Guy Turcotte qu'il a une mémoire sélective et qu'il choisit d'oublier certains éléments de la soirée du 20 février 2009 lors de laquelle il a poignardé à mort ses enfants Olivier et Anne-Sophie.

Me Verret l'a aussi contre-interrogé sur la semaine précédant les meurtres et sur la journée du 20 février, suggérant qu'il fonctionnait normalement, sans même s'absenter du travail.

Le procès a débuté à la mi-septembre au palais de justice de Saint-Jérôme. La Couronne a fait entendre 29 témoins.

Les avocats de Guy Turcotte ont indiqué qu'il allait présenter une défense de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux.

Ce faisant, l'accusé tente d'éviter de se faire condamner pour meurtre et de se retrouver en prison.

L'homme de 43 ans a plaidé non coupable aux deux accusations de meurtre. Il a toutefois admis avoir causé la mort de ses jeunes enfants.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'affaire Turcotte en quelques photos

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.