NOUVELLES
21/10/2015 10:39 EDT | Actualisé 21/10/2015 10:39 EDT

Avancée dans l'analyse des empreintes digitales grâce à un chercheur cambriolé

CSIRO 2

Un chercheur australien dont le domicile avait été cambriolé a cherché à mettre au point une nouvelle technique pour relever les empreintes digitales sur les scènes de crime.

Ce nouveau procédé consiste à passer un faisceau d’ultraviolets sur les empreintes digitales après avoir appliqué une goutte d’une solution contenant du cristal sur la surface à analyser. C’est désormais possible grâce à la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO, soit "Organisation fédérale pour la recherche scientifique et industrielle") et au cambriolage dont leur spécialiste des matériaux, le Dr Kang Liang, a été victime.

Dans son laboratoire du CSIRO – qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, n’est pas un énième spin-off des Experts –, Liang n’a eu de cesse d’étudier de nouvelles méthodes d’identification par les empreintes digitales sur les scènes de crimes.

empreintes digitales

"Lorsque ma maison a été cambriolée, j’ai pu constater à quel point le relevé d’empreintes était une pratique répandue chez la police", explique Liang.

"Quand je suis rentré chez moi, après une longue journée de travail, les tiroirs étaient grands ouverts et leur contenu avait été vidé un peu partout. Certains de mes objets préférés avaient disparu. La police a appliqué une poudre sur les surfaces à analyser, mais aucune empreinte n’a été trouvée. C’est là que je me suis dit: ‘Et si j’utilisais certains des matériaux dont je me sers au labo pour mettre au point une procédure de relevé d’empreintes potentiellement plus efficace?’"

Le recours aux empreintes comme moyen d’identification remonte à la période babylonienne, en 1750 av. J.-C., mais il a fallu attendre la fin du XIXe et le début du XXe siècle pour que la pratique se généralise. L’application de poudre pour relever les empreintes était une technique que Sherlock Holmes, le personnage d’Arthur Conan Doyle, utilisait couramment, avant même que la méthode ne se répande chez les vrais détectives. Les avancées australiennes sont cependant bien éloignées des méthodes où l’on versait de l’encre sur une empreinte, que l’on prélevait ensuite avec une bande adhésive.

L’étude, publiée ce mardi 20 octobre dans la revue Advanced Materials, "montre que de minuscules cristaux se fixent rapidement aux résidus de l’empreinte – protéines, peptides, acides gras et sels, notamment – pour créer une couche ultrafine, réplique exacte du modèle", selon le CSIRO.

"Ce procédé est très précis, car il fonctionne au niveau moléculaire. De plus, il réduit le risque de détérioration de l’empreinte", ajoute Liang.

"Bien que la police et les experts médico-légaux utilisent différentes techniques, les preuves de certaines affaires complexes doivent parfois être envoyées en laboratoire où elles sont soumises à un traitement thermique sous vide. Notre méthode permet de réduire ces étapes et, puisqu’elle est effectuée sur le terrain, de disposer d’un dispositif numérique directement sur la scène de crime. Les images sont alors capturées et envoyées sur la base de données en temps réel."

Glowing fingerprints to fight crime from CSIRO on Vimeo.

Cet article, publié à l’origine sur le Huffington Post australien, a été traduit par Laura Aznar pour Fast for Word.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

  • 2015
    2015
    Martin Le-May
    Une bébé belette a eu le tour de sa vie sur le dos d'un pivert vert au Hornchurch County Park à l'est de Londres. Le photographe Martin Le-May a eu la chance de pouvoir capturer ce moment le 2 mars 2015.
  • 2014
    2014
    NASA, ESA, H. Teplitz and M. Rafelski (IPAC/Caltech), A. Koekemoer (STScI), R. Windhorst (Arizona State University), and Z. Levay (STScI)
    Des astronomes, en utilisant le télescope Hubble de la NASA, ont assemblé une image d'ensemble de l'univers en évolution, une des photos les plus coloriées de l'espace jamais capturées par le télescope de 25 ans. L'image a été publiée le 3 juin 2014.
  • 2013
    2013
    NASA
    L'astronaute de la NASA Mike Hopkins a pris un selfie alors qu'il effectuait une "balade spatiale" en dehors de la Station spatiale internationale. 24 décembre 2013.
  • 2012
    2012
    Hadoram Shirihai/Tubenoses project
    Un pétrel de Bourbon rare avec un enflement en forme d’œuf sur son ventre. Pris en photo en 2012 par des chercheurs près de l'île de la Réunion, au large du Madagascar. La photo est probablement la première qui montre un oiseau en plein vol avec une "bosse de bébé".
  • 2011
    2011
    Wikimedia Commons: Wtop.com
    En 2011, une Macaca nigra femelle dans le Sulawesi du Nord, en Indonésie, a décidé de prendre l'appareil du photographe britannique de la nature, David Slater, et de prendre un selfie.
  • 2010
    2010
    NIAID (National Institute of Allergy and Infectious Diseases)
    Une micrographie fascinante d'un lymphocyte T humain (également appelé cellule T) appartenant au système immunitaire d'un donneur en bonne santé, prise le 24 mai 2010.
  • 2009
    2009
    Sung Hoon Kang, Joanna Aizenberg and Boaz Pokroy; Harvard University
    Une photographie microscopique aux électrons montre des polymères assemblés par eux-mêmes autour d'un sphère en polystyrène de deux micromètres en diamètre. La photo a remporté le premier prix dans une compétition de la National Science Foundation américaine en 2009.
  • 2008
    2008
    NASA
    L'ouragan Ike couvre plus de la moitié de Cuba. La photo a été prise par les membres de Expedition 17 à bord de la Station spatiale internationale à plus de 250 kilomètres au dessus de la terre, le 9 septembre 2008.
  • 2007
    2007
    Gloria Kwon/NIKON Small World
    Gros plan sur un embryon de souris double transgénique, à l'âge de 18 jours et demi. La photo a gagné le premier prix en 2007 dans la compétition Small World Photomicrography de Nikon.
  • 2006
    2006
    Thierry Legault
    Une photo de la Station spatiale internationale et de la navette Atlantis en train de voler entre le soleil et la terre. La photo a été prise depuis la Normandie, en France le 17 septembre 2006
  • 2005
    2005
    Charles Krebs/NIKON Small World
    Un portrait d'une mouche domestique. La photo a eu la première place au Small World Photomicrography Competition de Nikon en 2005.