Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mulcair promet de continuer, malgré le recul du NPD

La vague néo-démocrate de 2011 s'est résorbée. Le parti de Thomas Mulcair est de retour à son niveau de 2008, mais son chef promet de continuer à promouvoir les valeurs progressistes au Parlement.

Quelque 90 minutes après la fermeture des derniers bureaux de vote, le NPD comptait 38 députés, soit plus d'une soixantaine de moins que les 103 élus au dernier scrutin, en 2011. Le parti a un poids qui ressemble à celui qu'il avait avant la vague orange.

Au Québec, où le NPD avait fait tache d'huile avec 58 députés en 2011, M. Mulcair a fait élire 12 représentants.

« Dorénavant, le NPD sera toujours, pour les Québécois, un choix réel », a lancé M. Mulcair devant ses partisans.

Dans un discours qui ne ressemblait en rien à un discours de défaite, il s'est félicité que les Canadiens aient « tourné la page sur 10 longues années » et aient « rejeté la politique de la peur et de la division ».

Plus de détails à venir.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.