Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les réformes de la FIFA

Le prochain président de la FIFA ne pourra demeurer en poste pendant plus de 12 ans et l'âge limite pour occuper cet emploi sera de 74 ans.

C'est ce que propose le comité chargé de suggérer une série de réformes pour redorer le blason de l'organisme dont l'image a été ternie par de nombreux scandales de corruption dans les derniers mois.

Joseph Blatter a été réélu le 29 mai pour un 5e mandat, à l'âge de 79 ans, alors qu'il était en poste depuis 1998. Il a depuis remis sa démission.

Ces nouvelles règles s'appliqueraient aussi aux autres membres du personnel de direction.

Si ces propositions sont retenues, le salaire annuel des dirigeants de la FIFA devra également être connu. Le nouveau Conseil de la FIFA aurait moins de pouvoir. Son rôle serait d'élaborer des stratégies plutôt que de dicter les politiques de l'organisme.

Le rapport précise que les dirigeants de la FIFA doivent reconnaître qu'ils ont commis des erreurs et qu'elles étaient inacceptables.

Toutes ces mesures devront être approuvées par les 209 membres de la FIFA. La date du prochain congrès qui servira à élire un nouveau président demeure le 26 février 2016.

Platini dans l'attente

Les membres d'un comité éxécutif d'urgence de la FIFA, réunis à Zurich, mardi, ont aussi statué que la candidature de Michel Platini ne sera pas examinée pendant la suspension de 90 jours qui lui a été imposée, à moins qu'elle ne soit levée par la commission d'éthique avant le 5 janvier.

Les postulants à la présidence de la FIFA ont jusqu'à lundi 26 octobre minuit pour déposer leurs candidatures, avec un minimum de cinq parrainages de fédérations nécessaires. Michel Platini l'avait fait le 8 octobre juste avant sa suspension. Un versement suspect de 1,8 million d'euros de Joseph Blatter à Michel Platini en 2011 pour des travaux de conseiller à la FIFA de 1999 à 2002 est à l'origine de l'enquête.

En attendant qu'une décision soit rendue dans le cas de Michel Platini, le prince jordanien Ali demeure le seul candidat en lice.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.