Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le quotidien Bild s'en prend aux commentaires antiréfugiés sur l'internet

Le quotidien le plus lu d'Allemagne, Bild, a publié mardi sur un double page, pour les dénoncer, une sélection des messages haineux et antiétrangers qui se répandent sur l'internet face à l'afflux de réfugiés dans le pays.

"Une vague de haine et de hargne contre les réfugiés inonde l'internet! La plupart écrivent leurs commentaires racistes sur Facebook. Ca suffit", explique le tabloïd allemand, qui fait le lien entre ces commentaires et la multiplication de violences, après qu'une candidate à la mairie de Cologne chargée de l'accueil des réfugiés a été attaquée au couteau au cours du week-end dernier par un homme revendiquant un acte xénophobe.

"Nous clouons les agigateurs au pilori, monsieur le procureur, chargez-vous en!", écrit Bild en appelant la justice à poursuivre les auteurs des messages haineux. Il reproduit sur la double page une série de commentaires racistes publiés sur le réseau social Facebook, accompagnés du nom de leurs auteurs.

"Cassez-vous d'Allemagne", "D'ici à 2020, tous les Allemands seront à la rue et les réfugiés bien installés dans des logements en ricanant dans leur coin", peut-on lire parmi les commentaires les plus modérés publiés par le quotidien.

Facebook est régulièrement accusé en Allemagne de ne pas suffisamment sévir contre les commentaires vindicatifs de ses utilisateurs, dont le nombre augmente alors que des centaines de milliers de candidats à l'asile arrivent en Allemagne.

Le parquet de Hambourg (nord) a indiqué lundi enquêter à la suite d'une plainte pour incitation à la haine déposée contre trois dirigeants du réseau social Facebook. Et le ministre allemand de la Justice, Heiko Maas, a demandé fin août à Facebook de mieux appliquer sa charte communautaire, censée garantir la suppression des messages racistes.

pho/ylf/jh

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.