Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'agence de mannequins Grey souhaite mettre les femmes âgées de l'avant

L’industrie de la mode s’ouvre enfin aux femmes dans la quarantaine et la cinquantaine.

Une des femmes qui permet à d’autres de faire des vagues et Rebecca Valentine. Elle a ouvert les portes de l’agence Grey Model en mars de cette année.

Seule agence au Royaume-Uni dédiée aux mannequins de 35 ans et plus, Grey vise à changer la perception du public en mettant une population virtuellement « invisible » sur les passerelles au-devant des projecteurs.

La fondatrice de Grey, Rebecca Valentine avec deux mannequins

Lancée dans un événement à Londres, l’agence représente déjà plusieurs mannequins et a obtenu des campagnes majeures pour ses mannequins.

Dans une entrevue exclusive avec le HuffPost Royaume-Uni, l’ancienne photographe révèle qu’elle croyait que les contrats viendraient de compagnies d’assurance, mais c’est plutôt l’industrie de la mode qui s’est ruée sur les mannequins de Grey.

Les mannequins de Grey dans le Hunger Magazine

« Historiquement, seules les jeunes femmes étaient mannequins, les femmes dans la quarantaine, la cinquantaine ou la soixantaine n’étaient jamais sur les passerelles », explique le mannequin Nicola Griffin.

« Maintenant que je suis dans la cinquantaine, c’est tellement inspirant de voir des femmes de tous les âges être capables d’être elles-mêmes. »

Le mannequin de Grey Sanna pour Hunger Magazine

Si la mode change, l’industrie de la pub n’est toujours pas à jour. « Je crois qu’ils ont peur d’essayer des trucs nouveaux », estime Valentine,

Les mannequins de Grey

« Nous nous battons tous les jours pour changer les perceptions préconçues de la beauté, mais mettre le changement en pratique est différent. »

« Il n’existe rien dans le monde comme Grey, ce qui est assez particulier », confie Valentine.

Jon Campling, mannequin Grey, pour Gucinari Shoes

INOLTRE SU HUFFPOST

Les stars qui ne font pas leur âge

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.