Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'UE "en bonne voie" pour atteindre ses objectifs de réduction de gaz à effets de serre

L'Union européenne (UE) est en "bonne voie" pour atteindre, voire dépasser, son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% d'ici 2020, s'est félicité mardi le commissaire en charge de l'Action pour le climat, Miguel Arias Canete.

Entre 1990 et 2014, l'UE a réduit ses émissions de 23%, selon des chiffres tirés du rapport de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) publié mardi, tandis que la croissance économique européenne atteignait 46% sur la même période.

"Nous avons montré que protection du climat et croissance économique peuvent aller de pair", a observé M. Canete, soulignant les politiques "robustes" de l'UE en la matière, en particulier sur l'augmentation de la part des énergies renouvelables.

"Les efforts déployés par l'Europe pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et investir dans l'efficacité énergétique et dans les énergies renouvelables ont produit des résultats concrets", a affirmé de son côté le directeur de l'AEE, Hans Bruyninckx.

Les premières estimations pour 2014 montrent une chute de 4% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2013, en partie à la faveur de températures exceptionnellement douces.

Les dernières projections font apparaître que les 28 Etats membres de l'UE s'orientent vers une baisse de 24% d'ici 2020 grâce aux mesures déjà en vigueur, et de 25% si on prend en compte les mesures déjà prévues.

M. Bruyninckx a toutefois averti que quatre Etats membres pourraient passer à côté de leurs objectifs nationaux pour 2020: la Belgique, l'Irlande, le Luxembourg et l'Autriche.

La prochaine étape est de se concentrer sur les objectifs pour 2030, soit une réduction de 40%, a avancé M. Canete.

Les projections de l'AEE montrent que le rythme de baisse sera plus lent après 2020, ramenant les émissions à un niveau situé entre -27% (dans le cadre des mesures déjà en vigueur) et -30% (en prenant en considération les mesures supplémentaires déjà prévues).

"Le rapport révèle que pour atteindre nos objectifs à plus long terme, fixés pour 2030 et 2050, il est nécessaire de modifier fondamentalement les modes de production et de consommation énergétique en Europe", a estimé M. Bruyninckx.

La réforme du marché européen du carbone en est un "élément-clé", a précisé M. Canete dans son intervention devant la presse à Bruxelles.

mla/may/st

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.